INTERVIEW : JEFF ABBOTT, L’AUTEUR DE THRILLER ADAPTE AU CINEMA ET PRODUIT PAR MIRAMAX

Jeff Abbott est un auteur de polar américain né en 1963 à Dallas. L’écriture est vital depuis l’enfance pour cet auteur qui a déjà commis 11 livres dont Do Unto Others, couronné par le prix Agatha en 1994, puis Panic, Trauma, Faux-semblants, Double jeu ou encore Entre les morts. L’écrivain, habitué aux listes de Best-sellers ici et dans de nombreux pays, est en France jusqu’au 2 avril pour participer à Quais du Polar 2013 à Lyon.

Dans ses amis, il peut compter Harlan Coben. Comme lui, ses romans font déjà l’objet de plusieurs adaptations. En effet, la société Miramax développe Panic pour la TV alors que Original Film a posé une option cinéma pour Adrénaline (J’ai lu), sa dernière œuvre parue le 27 février 2013.

Une trilogie qui met en avant un surhomme nommé Sam Capra, un jeune Américain basé à Londres, mène la vie dont il a toujours rêvé. Brillant agent de la CIA, sa femme, Lucy, attend leur premier enfant. Mais un jour, elle l’appelle à son travail et lui demande de quitter le bâtiment immédiatement. Il le fait… quelques secondes avant que tout explose ! Lucy disparaît et le couple est bientôt accusé par la CIA. Torturé, Sam parvient à s’échapper et se lance à la recherche de sa famille et du responsable de ce complot.

La Ruche Média vous invite à en savoir plus sur ce nouvel héros et sur l’auteur qui compte déjà plus de 300 000 ventes dans l’hexagone.

Qu est ce qui vous a donné envie d’une trilogie au bout de 11 livres ?

J’aime lire les séries. J’aime aussi beaucoup les regarder. J’ai donc voulu reprendre le principe de Panic, un de mes anciens livres et lui appliquer un style plus proche de la série TV. J’ai d’ailleurs changé d’avis : ça ne sera pas une trilogie parce que je suis en train d’écrire le quatrième volume !

Vos livres seront-ils adaptés au cinéma ?

Oui, c’est vrai ! Il y a une option posé sur Adrénaline. Ce sont ceux qui ont produit le long métrage Fast and Furious qui s’intéressent à un développement cinéma. En association avec Caplan, une maison d’édition très connue aux USA. Et s’ajoute à ce groupe, les scénaristes de Taken (ndlr : film avec Liam Neeson et produit par Europacorp, Luc Besson.)

Participerez-vous à l’écriture du scénario ?

Non ! (rire). Je voulais un grand scénariste et je suis pour que ceux qui savent écrire des films, le fassent. Chacun son métier et moi je me sens mieux avec les livres. J’ai vu les scénarios de Panic et de Double jeu. J’ai compris la grande différence entre les deux métiers. Les méthodes sont si éloignées que  je préfère laisser faire et donner mon avis si on me le demande. J’ai d’ailleurs une réunion à ce sujet dès que je rentre aux États-Unis.

JeffAbbott1© Amy Melsa Photography

Vous préférez une adaptation cinéma ou télévision pour faire évoluer vos personnages ?

La télévision est justement très intéressante pour faire évoluer les personnages. Mais pour le moment il ne s’agit que d’un film pour Adrénaline. Par contre pour Panic, ce sont les frères Harvey et Robert Weinstein, les patrons de Miramax et les producteurs de Chicago, ou encore The Artist, qui possèdent  les droits du roman. Depuis 7 ans, ils n’arrêtent pas de renouveler l’option pour créer cette série TV ! Une belle histoire de fugitif… En modifiant la fin de ce livre, je pourrais faire grandir le héros. Ça n’est pas simple de développer un film ou une série. Ça prend beaucoup de temps. Mais je suis patient.

La tendance est aux anti-heros (Hank Moody de Californication, Don Draper de Mad Men…) alors que Sam Capra ressemble plus à Jack Bauer. Il est aimable, droit, loyal… Ce profil vous semble-t-il plus vendeur ?

Je pense que les anti-héros sont plus populaires. Sam Capra va changer ! Sa grande attitude héroïque va être bouleversée, sans rien vous dévoiler… Dans les deux premiers épisodes, il se montre parfait parce qu’il tente de sauver sa famille, mais dans les prochains, sa bravoure sera mise à l’épreuve, et on découvrira qu’il est loin d’être aussi parfait.

adrenaline

Quels sont vos héros préfères ?

James bond… ou Charly… de la chocolaterie !! (rire). Non je rigole, mais c’est une bonne question. Disons que Jason Bourne me plait beaucoup ! C’est moderne.

Mais très sérieusement j’aime Segourney Weaver dans Alien. Elle se montre douce et dure à la fois. Elle a tout ce que j’aime chez un héros. Une femme en plus, ça ne gâche rien.

YJ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *