SIXTO RODRIGUEZ ALIAS « SUGARMAN » EN CONCERT AU ZENITH LE 3 JUIN !

Sixto Diaz Rodriguez a été révélé au grand public grâce au documentaire SEARCHING FOR SUGAR MAN  sorti le 26 décembre 2012.
Son management a estimé qu’il devait annuler tous ces concerts du mois de Mai en Europe pour « préserver » sa santé mais Rodriguez alias Jésus âgé de 70 ans sera bien le 3 et 4 juin au Zénith de Paris et le 5 juin à la Cigale.

L’histoire de cet homme est extra-ordinaire, hallucinante mais vraie. Le suédois Malik Benjelloul, acteur dans sa jeunesse et devenu réalisateur de documentaires, a su retracer ce parcours : 85 minutes très inspirées. Une pléiade d’interviews nous apprend que Sixto Rodriguez aurait du avoir une autre vie.

Tout commence en 1970. Rodriguez sort deux albums de folk-rock : Cold Fact puis Coming from reality. Il rencontre un succès critique mais c’est un échec public. La légende affirme qu’il se serait suicidé sur scène de désarroi.  Dans les années 80, il est une star en Afrique du Sud, une véritable icône pour la jeunesse anti-Apartheid. Cold Fact devient un emblème et sera copié puis piraté pour s’écouler à près de 500 000 exemplaires.

Le chanteur folk (proche de Dylan) ne sait rien de cette ascension, et la Motown, figure de bonne conduite, se gardera bien de lui annoncer…

Seulement, Jésus n’est pas mort ! Il vit dans le Michigan, à Détroit et est ouvrier-maçon ! Son logement est rudimentaire et peu confortable. On reste médusé devant le contraste qu’évoquent ces images et sa réussite qui lui reste inconnue… Un jeune journaliste suédois d’Afrique du Sud cours à sa recherche et le supplie de bien vouloir venir donner une série de concerts pour ces jeunes du Cap que ne l’espéraient plus…

Il ressuscite ! Un choc pour la population. Un Choc pour le chanteur d’origine mexicaine. Le voilà, plus de 20 ans après de retour sur scène.

La force du documentaire Sugar Man repose sur la  subtilité des émotions et les ratages d’une vie sans pour autant tirer les larmes.

Elles viennent seules, sans forcer. La chaleur presque divine qui s’échappe de la voix de Sixto s’en charge.

Un délice ! Ecoutez  et regardez !

Le film britanco-suédois a remporté le Prix du public international du Festival de Sundance 2012 ainsi que l’Oscar du meilleur film documentaire en 2013.

YJ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *