NELSON MANDELA, HEROS INDOMPTABLE ! MELENCHON, MILITANT ISOLE ; DOSTOÏEVSKI EXCULTE SUR ARTE… LA SEMAINE « TRES PARTICULIERE » DE LA RUCHE MEDIA

Chaque vendredi, La Ruche Média revient sur les points d’actualité qui ont fait parler cette semaine.

Jeudi 5 Décembre à 20h50 – NELSON MANDELA meurt. Cette douloureuse disparition me fait commencer cette semaine par la fin. Le premier Président noir Sud-Africain est élu en 1994, réalisant ainsi le rêve de tout un peuple mais aussi les espoirs de Desmond Tutu. Nelson Mandela disait « Je ne suis pas un homme extraordinaire. Je ne suis qu’un homme ordinaire pris dans des circonstances extraordinaires. Je suis un humble serviteur de mon pays« . Un serviteur courageux, indomptable et infatigable qui s’en va en paix à l’âge de 95 ans. Son combats, sa vie et ses sacrifices sont Extraordinaires.

nelson mandela1

Les drapeaux sont en berne chez Lui et aux Etats-Unis sur ordre du premier Président noir du nouveau continent, Barack Obama. 27 ans de captivité, des mois et des années à l’isolement, c’est-à-dire une lettre et une visite tous les 6 mois. Un sacrifice hors norme, un parcours incroyable. Le 18 juillet 1918, L’Afrique du Sud ne se doutait pas que le pouvoir blanc aurait à en découdre avec cet homme géant et magnifique. Un symbole national devenu universel. C’est un héritage à retenir : le pardon, le lien, le mélange, le savoir.

La date de ses funérailles n’est pas encore connue. Winston Churchill a dit lors de la mort de Mohandas Karamchand Gandhi : « La liberté vient de perdre un de ses meilleurs amis« . Des mots qui habillent parfaitement ce grand homme inoubliable dépouillé de toutes stratégies de com modernes. C’est l’humanité et la spontanéité qui dicteront son action. Le monde a plus que jamais besoin de Nelson Mandela !

Dimanche 1er Décembre Jean-Luc Mélenchon se targue d’avoir su rassembler 100 000 personnes et pas moins pour sa manif « Marche pour une Révolution fiscale », alors que la police indique 7 000 personnes seulement. Quelques pas qui font polémique depuis. Dès lundi, tous les partis politiques sont à la queue leu leu dans les médias pour expliquer le ratage en bonne et due forme de l’appel du dirigeant du Front de Gauche. Mélenchon est accusé de poujadisme par les uns et de menteur par les autres. Mais ce qui a le plus marqué cette semaine est la mise en scène devant les caméras de TF1…

melenchon manif 1er dec 2013

La faconde et le verbe perché de JLM ne semblent plus suffire. Celui qui faisait si peur au patron actuel l’Elysée en 2012, n’est plus que l’ombre de 30 manifestants motivés. Une anorexie qui laisse perplexe. Le contenu compte. Le contenu est ce qui permet de durer. C’est ce contenu qui manque à ce dirigeant pourtant cultivé, renseigné et doué.

Alors, les comptages, suivit d’une image fausse et orchestrée permet de croire que le leader perd une place de choix et gagne en ridicule.

Jeudi 5 Décembre – L’Histoire du grand Fiodor Dostoïevski arrive sur Arte avec pas moins de 7 épisodes de 63 minutes. Celui a qui l’on doit « Crime et châtiment » ou encore « l’Idiot« , disparait en 1881. C’est une vie passionnée, pleine de forces et de combats que va nous conter cette mini-série développée par Edouard Volodarsky et réalisé par Vladimir Khotinenko. L’intrigue démarre alors que Dostoïevski (joué par une star en Russie : Evgueny Mironov) est arrêté en 1849 pour avoir côtoyer de trop près le cercle Petrachevski. Les avis tranchés et révolutionnaires de cette assemblée agacent fortement…

Dostoievski-ce-que-pense-la-presse-de-la-mini-serie-historique-d-Arte_portrait_w532

Après un simulacre de mise à mort, le grand écrivain sera finalement condamné à 4 ans de bagne en Sibérie. Une « joie » qui va définitivement changer le Monsieur ! Les trois premiers épisodes de « Dostoïevski » diffusés hier soir en prime sur la chaîne du savoir nous ont baladés dans une Europe du 19ème siècle enivrante.

Après l’excellente série australienne  « La Gifle » en septembre, qui met en scène une famille qui se déchire à cause d’une gifle donnée à un enfant et la moins géniale fiction signée Jane Campion « Top of the Lake« , Arte confirme encore une fois son talent de dénicheur de série.

Yasmina Jaafar

© CITIZENSIDE/DENIS PREZAT © MDR/Grandhôtel/Pictures GmbH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *