NICOLAS SARKOZY, ALAIN JUPPE, FRANCOIS FILLON, MARINE LE PEN… LA GUERRE DES DROITES SELON PHILIPPE REINHARD

Philippe Reinhard est un ancien élève de l’ENA mais il est surtout journaliste depuis plus de trente ans. Le spécialiste politique édite un ouvrage « La Guerre Des Droites » (First) où il revient sur l’agenda politique des ces derniers mois pour mieux comprendre ce qui se joue avant 2017. Une guerre commence. Qui va l’emporter ?

Rencontre :

Nicolas Sarkozy est revenu. Le bilan quant à la méthode et l’impact semblait négatif. Le score de 64% prouve-t-il cette analyse ?

64 %, c’est sans doute moins qu’il ne l’espérait. Cela n’en est pas moins une majorité particulièrement confortable.

Est-ce une bonne nouvelle pour la Gauche ?

Elle peut être tentée de le croire, mais elle a tout à redouter d’un Sarkozy en campagne.

Que signifie cette large abstention ?

Tout est relatif. La participation a été supérieure à celle de 2004, quand Sarkozy a été élu président de l’UMP pour la première fois.

Le nouveau patron du 1er parti sera-t-il avantagé par des primaires ouvertes ?

Sans doute, même s’il a confié l’organisation de la primaire au premier lieutenant de Bruno Le Maire.

livre la guerre des droites PR

Dans votre livre « La guerre des Droites » vous indiquez que Nadine Morano estime que l’ancien Président ne s’entoure que d’héritiers et d’énarques. Le pensez-vous capable de nous surprendre en renouvelant ses équipes ?

Il n’a pas le choix. Sans renouvellement des têtes, il fournirait à François Hollande un atout redoutable.

Votre livre parle bien du bal des égos. Des énergies qui empêchent un réel effondrement ou disparition.  Jean Pierre Copé reviendra-t-il ?

Ce sera très difficile. Même si Sarkozy est revenu après avoir été ostracisé entre 1995 et 2002, Copé n’a pas le même talent que son modèle.

Bruno Le Maire étonne. Vous attendiez-vous à ces 29% ?

Ce n’est qu’une demie surprise. Elle prouve que Sarkozy n’est pas seulement détesté par la gauche, mais aussi par une partie de son propre camp.

sarkozy fillon
Nicolas Sarkozy et Alain Juppé

Quel est votre regard sur le monde politique depuis 20 ans ? Et son avenir ?

Sans prétendre que “c’était mieux avant”, force est de constater que les protagonistes actuels n’ont pas le même talent que leurs prédécesseurs.

p reinhard
Le journaliste Philippe Reinhard

Font-ils tous l’erreur de ne pas prendre au sérieux la parole de Marine Le Pen qui se voit certaine d’être au deuxième tour en 2017 ?

Madame Le Pen a de bonnes chances d’être présente au second tour de la présidentielle de 2017. Elle peut même gagner l’Elysée si la droite commet l’erreur mortelle de multiplier les candidatures. Face à n’importe quel concurrent de droite, Marine Le Pen n’a aucune chance. Elle en aurait une mince si elle devait affronter un candidat de gauche et, singulièrement François Hollande, le locataire de l’Elysée le plus impopulaire de la Ve République.

Yasmina Jaafar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *