L’HANDISPENSABLE : LE MAGAZINE QUI PARLE DE L’HANDICAP AUTREMENT. BENJAMIN LOCHNER EXPLIQUE :

L’Handispensable est La revue qui traite des questions du handicap avec humour et recul. Benjamin Lochner, le responsable du développement, nous informe sur la nécessité de ce magazine pour que le regard social change…

Qu’est-ce que L’Handispensable ?

« L’Handispensable le Mag » est un nouveau magazine, joyeux, divertissant, orienté vers le monde du handicap, qu’il soit moteur ou psychique, sans pour autant tomber dans le misérabilisme, la pathologie et la tristesse. Il est le fruit de la synergie de nos humeurs et de nos humours, autant vous dire qu’à la rédaction nous plaisantons énormément ! Nous traitons également des sujets qui n’ont rien à voir avec le handicap et qui permettent de faire le lien entre les « valides » et les « invalides ». Le support est né de la volonté de ces membres à faire évoluer les mentalités sur le handicap, d’apporter un nouveau souffle à ce qui se fait aujourd’hui dans la presse écrite en mettant en avant toutes les belles actions, aventures incroyables et personnes qui se livrent à des combats au quotidien et ainsi détruire les préjugés. Nous traitons les thématiques actuelles et généralistes telles que le sport, la mode, la culture, les portraits, les voyages, la gastronomie et bien d’autres encore. Nous sommes de bons vivants, c’est pourquoi ce sont ces sujets qui nous tiennent à cœur ! En fait, ce sont les rubriques que l’on apprécie tous retrouver dans un magazine dit « classique ». Pourquoi faire moins bien lorsque l’on parle de handicap ? Pourquoi n’aurait-on pas le plaisir d’avoir un support agréable et de qualité qui ose faire la différence ? Ceci a eu pour résultat de compter une part non négligeable de notre lectorat qui n’est pas en situation de handicap mais qui y est simplement sensibilisé. Nous sommes une équipe très soudée. Elle est composée de Georges Grard, le directeur de la publication et créateur de la bande dessinée « La Bande à Ed » ; Léopold Grard, son fils, le rédacteur en chef ; Patfawl, notre dessinateur satirique et moi-même Benjamin Lochner, le responsable du développement et des partenariats. Nous ne sommes pas militants mais très engagés à contribuer au changement de la vision que l’on peut avoir sur le handicap.

20140921_185543 (2)
Benjamin Lochner, Responsable développement et publicité

Êtes-vous le seul sur le marché à proposer une vision différente sur le monde du handicap ?

D’après le constat qui émane de notre lectorat, il n’existe pas d’autres supports comme le nôtre en ce qui concerne la presse écrite. Et vous, en tant qu’expert média, avez-vous déjà eu entre les mains un support traitant du handicap qui ressemble de près à un magazine de mode ? Nous ne sommes pas les seuls à traiter des sujets du handicap, il en existe une petite poignée, mais chacun son angle de vue. Nous avons choisi de voir le verre à moitié plein. Evoluant dans le secteur du handicap depuis longtemps, notre équipe était consciente qu’il manquait des domaines qui n’étaient pas traités ; le divertissement et la culture. Curieux tout de même ! Nous avons donc pris le temps nécessaire pour proposer un support qui répondait vraiment aux attentes. Notre ligne éditoriale n’est pas du tout la même et de ce fait les sujets sont traités différemment. Nous sommes donc complémentaires et non concurrents, comme nous l’avons parfois entendu. Ceci est dû au fait que Georges Grard valorise le handicap avec une vision décomplexée et légère depuis près de 10 ans lorsqu’il a créée « La Bande à Ed », la première Bande Dessinée humoristique qui met en avant une bande de héros en situation de handicap. Le nom de Georges, la notoriété de sa maison d’édition indépendante « Grrr…Art Editions », ainsi que l’impact de notre magazine ont eu pour effet d’être très bien reçus par les lecteurs, les associations ainsi que les médias. En juin 2014 et tout juste né, nous avons eu le plaisir de voir notre canard boiteux être présenté sur le plateau TV du «magazine de la santé » sur France 5.

Pensez-vous que les médias soient suffisamment avertis ?

Voilà une question que poserait Fréderic Taddeï à un expert des médias. A mon petit niveau, j’aimerais dire OUI car le handicap n’est plus un sujet tabou, mais aussi NON car on a encore beaucoup à faire. Les médias osent traiter ce sujet qui avec le temps ne dérange plus autant. Mais ce OUI voudrait signifier que le regard sur le handicap ait déjà changé, force est de constater que ce n’est pas tout à fait le cas. Il y a encore beaucoup de discriminations, de préjugés et à tous les niveaux de la vie. Les médias parlent de plus en plus du handicap. Il y a 10 ans la situation était bien différente ; c’était plutôt tabou. Aujourd’hui le regard commence à changer et le handicap ne rime plus forcément avec assistanat et exclusion sociale. Le changement le plus notable est sur internet. Avec le fait que ce canal de médias fasse partie de nos vies au quotidien, il est facile de trouver une multitude de sites qui traitent du handicap. C’est même assez incroyable de trouver autant d’informations. C’est bien la preuve que c’est un sujet qui fédère énormément. Qu’il s’agisse de ceux qui tiennent ces sites, ces blog, ces pages ; de ceux qui travaillent auprès d’associations, de ceux qui soient en situation de handicap et nous donnent leurs bons plans ou encore des simples citoyens qui nous donnent leurs billets d’humeurs, le nombre de personnes engagées est vraiment incroyable, je vous assure ! Le seul bémol lié à l’exploitation d’internet est qu’avec la profusion de sites, les informations ont pour conséquence d’être noyées dans la masse. Il est de ce fait très difficile de se faire sa place et d’attirer l’attention.

1416260590801

Les studios cinémas et séries américaines type Game of Thrones ont-ils permis de faire évoluer les mentalités ?

Ce qui est intéressant c’est de voir la grande diversité de rôles qui sont attribués aux personnages en situation de handicap. Ils sont chefs, directeurs, acteurs de la vie sociale, partenaires, citoyens actifs et j’en passe. Ils ne sont pas ou plus les boulets, les fardeaux de la famille, les lourdingues du film ou de la série. Prenons par exemple les grandes séries TV du moment : Game of Thrones, Breaking Bad, Homeland, Vestiaires, Caïn et tant d’autres encore. Que ce soit en production américaine ou française, nous pouvons dire que ceci a bien contribué à faire évoluer les mentalités du fait que le ou les personnages tiennent une place centrale dans l’intrigue. Que ceux qui suivent l’actualité sur La Ruche Média se rassurent, je ne divulguerais aucune information concernant ces séries, je laisserais tout le plaisir à vos lecteurs de découvrir par eux-mêmes ces scenarii incroyables et addictifs. Comme nous le savons, les studios mais aussi les publicitaires ne produisent pas de simples films, ce sont de très bons vecteurs de communication, et clairement cela a porté ses fruits. Beaucoup d’entre nous ne pourraient accepter qu’une personne soit mise à l’écart et encore moins quand cela touche au handicap. L’engagement citoyen n’a jamais été aussi fort qu’aujourd’hui et le sera davantage demain.

Que reste-il à faire en ce domaine ?

 l'handi n4

Nos lecteurs nous demandent souvent pourquoi nous ne sommes pas présents en kiosques. Nous avons travaillé en ce sens, cependant la réglementation actuelle sur l’édition et l’impression est beaucoup trop restrictive à ce sujet. Grrr…Art Editions est une maison d’édition indépendante, souhaite le rester et cela a toujours dérangé car la dure réalité du système est limitante. Chez Grrr…Art, il n’y a pas de droit de regard extérieur ; notre devoir est de conserver notre liberté d’expression ! Concernant le contenu, il faut continuer sur cette belle lancée ! Tant que l’être humain repoussera ses limites, le regard sur le handicap sera en perpétuelle évolution et les médias en seront le relais. Au sein de la rédaction, nous constatons tant de choses qui forcent le respect : Saut à l’élastique et en parachute, wakeboard, surf, sports mécaniques (auto et moto), dualski, skateboard, voyages à travers le monde… la liste est interminable. Quand on voit toutes ces activités et parcours exceptionnels, on constate bien qu’une personne en situation du handicap ne se satisfait pas plus qu’une autre d’une vie limitée ou rythmée par le grand classique « métro, boulot, dodo ». Quels que soient son profil et sa passion, chacun veut vivre et être heureux. Etre entouré de ses proches, de ses amis, tirer profit de toutes les situations, c’est tout d’abord une histoire de vie qui s’inscrit dans le temps.

Site de Grrr…Art Editions pour retrouver le mag ainsi que les autres supports que nous avons créés (La Bande à Ed, Les Handispensables, les Différensembles)
http://www.grrrart-editions.fr/
Retrouvez nous sur les réseaux sociaux
LinkedIn : L’Handispensable le Mag
Facebook : Handispensable Mag
Twitter : #L’Handispensable
Présentation du magazine sur « Le magazine de la santé » de France 5
http://www.youtube.com/watch?v=paIMoggIcQs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *