ALEXANDRE AMIEL DEMONTE LES IDEES RECUES DANS LA SERIE DOCUMENTAIRE « C’ETAIT MIEUX AVANT ? » SUR PLANETE +

Alexandre Amiel propose une série documentaire sur Planéte+ « C’était mieux avant ? ». L’interrogation a toute son importance puisque le producteur et patron de Caméra Subjective démonte toutes les idées reçues selon lesquelles il faisait bon vivre en France avant. L’ambiance décliniste et parfois réac que notre pays subit en 2016 ne dit rien de positif sur une ancienne époque. Le pays connaissait son lot de malheurs et de péripéties. L’entretien qui suit permet d’en savoir plus sur les motivations d’Alexandre Amiel :

Rencontre :

Qu’est-ce qui vous a donné envie de créer « C’était mieux avant ? »

En fait avec Benjamin Carle, qui nous avions fait « Made In France« , on aime bien s’interroger sur les injonctions des politiques et des leaders d’opinions. Pour « Made in France« , on nous demandait de consommer made in France. On a essayé de voir si c’était possible, pour « C’était mieux avant ? « , on a essayé de savoir, comme nous le disent un certain nombre d’intellectuels plutôt réac, si c’était vraiment mieux avant.

Comment choisissez-vous vos thèmes ?

Avec Christine Cauquelin et Delia Baldeschi, les patronnes de Planete+, on a cherché à traiter des grandes questions de société sans jamais les enfermer dans des dossiers rébarbatifs. En essayant de faire en sorte qu’ils racontent La Société Française et son évolution depuis 50 ans. C’est comme cela qu’on a choisi : la politique, la Famille, les libertés , l’immigration, La France dans le monde, le sexe, l’école et l’emploi qui sera diffusé ce dimanche 17 Janvier à 21h sur Planete+. (Tous ces documentaires sont disponibles sur la plateforme de replay de Planete+ sur Canalsat)

caméra subjective a amiel

Combien de temps a pris la fabrication des épisodes ?

Nous avons tourné les 8 films en 8 mois et pour se faire, 8 réalisateurs de talents dont Benjamin Carle ont travaillé sans ménager leurs peines, sous la direction éditoriale d’Ella Cerfontaine et la direction artistique de Neels Castillan. C’est une véritable prouesse.

Vous aimez les traitements particuliers ? Il y a un ton nouveau dans « C’était mieux avant ? » 

amiel alexandre

C’est justement notre pari à Camera Subjective, traiter  de ces grands dossiers de société avec une forme moins abrupte, avec cette double narration et incarnation de Benjamin Carle montrer que l’on peut ouvrir le documentaire à des traitements différents.

Le personnage principal est la société mais aussi votre journaliste qui permet de fictionner le programme. On s’y attache. Y aura-t-il une saison 2 ?

On espère ! On a pris beaucoup de plaisir à tourner cette série, la chaine semble être contente des programmes  et de l’impact sur les réseaux sociaux, on verra pour les audiences et les les replays, finger crossed !

Daniel Cohn Bendit parle de « vies cadencées » dans l’épisode sur la Politique. « Hier » ne semblait pas jouissif. Vous, Alexandre Amiel, que pensez-vous de notre époque ?

Qu’il faut prendre du plaisir partout ou l’on peut le prendre! Et ça devrait bien se passer…
Dimanche 17 janvier à 20h45 : Le travail
Dimanche 24 janvier à 20h45 : L’immigration
Yasmina Jaafar

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *