DOCTOR STRANGE : FAUT-IL ALLER VOIR LE NOUVEAU MARVEL ?

Doctor Strange, actuellement en salle, est le dernier né de Marvel. Le mystique, qui a la lourde tâche d’aborder un nouvel aspect du Marvel Cinematic Universe : le monde de la magie. Le film vaut-il le déplacement ? Réponse :

Par : Karim Skarna

Quoi de neuf chez La maison des idées ?

Pour situé ce film, il se déroule exactement dans la 3ème phase dans l’univers cinématographique de Marvel, initié en 2008 avec Iron man Cette origine-story relate la vie d’un éminent neurochirurgien newyorkais le docteur Stephen Strange, arrogant et égocentrique à souhait, qui voit sa vie bouleversé le jour où il est victime d’un grave accident de voiture qui lui fait perdre l’usage de ses mains, qui sont ses véritable outils de travail. Le film est réalisé par Scott Derickson, qui était jusque là spécialiste des films d’épouvante.aff-strange

En ce qui concerne le film à proprement parlé, on peut facilement affirmer qu’il offre un bon divertissement malgré quelques déceptions dues à des défauts qui pointent de ci et là. En effet, Doctor Strange est victime d’un scénario scolaire et simpliste et semble crouler sous le cahier des charges que Marvel impose à toutes ses productions afin de plaire au grand public, car la première impression que l’on a suite au visionnage du film est une énorme impression de gâchis. Le film est également victime de sa durée, car les 1h55 minutes sont trop courte pour expliquer la genèse de ce personnage complexe, ce qui créé encore plus de confusion avec un enchaînement de l’histoire trop rapide où l’on voit le personnage principal évoluer sans trop comprendre ce qui se passe ni comment il en est arrivé là.

Cependant, heureusement que ces faiblesses sont quelques peu compensées par un casting de qualité, et c’est la que l’on reconnait aisément le talent de Marvel a attiré dans son écurie des acteurs de renom. Mais malheureusement, même avec un casting quatre étoiles, la magie n’opère pas vraiment. Tout d’abord, l’interprète du Doctor Strange, le britannique Benedict Cumberbatch,  qui réussit tant bien que mal à donner une certaine épaisseur et du relief à son personnage. En revanche, et ce là que se pose le second problème du film, c’est le traitement qui est fait aux acteurs secondaires, à commencer par l’excellente Tilda Swinton qui joue le rôle de l’Ancien, le mentor de Doctor Strange. L’actrice, plus habituée aux films à petits budget, est sous exploitée et son personnage peu développé. Même constat pour Chiwetel Ejiofor (Twelve Years a Slave), mais c’est surtout le traitement fait au méchant de l’histoire, Kaecillius, interprété par le danois Mads Mikkelsen qui est le plus regrettable, dans la mesure où son personnage n’est pas assez travaillé et ses motivations dans le film sont peu claires, ce qui est dommage quand on dispose d’un acteur de cette valeur.

img_3738-1
Karim Skarna

Toutefois, la plus grande réussite dans ce film, réside dans sa beauté visuelle, car même si les effets spéciaux s’inspirent largement d’Inception, il faut tout de même reconnaitre que le réalisateur nous offre de magnifiques tableaux, notamment lors de la séquence où New-York se replie sur elle-même comme un puzzle, mais aussi à travers le maniement de la magie par le héros du film qui nous entraîne dans des dimensions parallèles et psychédéliques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *