L’ENTREPRENARIAT EST-IL INSCRIT DANS NOTRE ADN FRANÇAIS ? ENTRETIEN AVEC SOPHIE DE MENTHON – J’AIME MA BOITE

YASMINA JAAFAR
LA RUCHE MEDIA

Aujourd’hui 17 octobre, vous lancez une autre édition de « J’aime ma boîte ». Que révèle cette journée ?

Pour la 17° édition de la Fête des Entreprises, nous avons choisi le thème de la culture d’entreprise et avons pour Parrain Franck Riester, le Ministre de la Culture. Aujourd’hui une entreprise doit absolument avoir une raison d’être au-delà de son activité. Avoir une culture d’entreprise est aujourd’hui essentiel pour fédérer les salariés et être attractif. Une culture d’entreprise autour de l’art, autour du durable et de l’engagement environnemental permet de créer du lien entre collaborateurs. 

Emmanuel Macron propose une vision entrepreneuriale : il souhaite que « chacun prenne son risque ». Pensez-vous que notre pays soit prêt à ça ? Est-ce dans notre ADN ?

Il est vrai que « risque » rime plutôt avec « danger » en France, mais je dirais plutôt oui… Il est clair que notre relation à l’emploi et à l’employeur à changer. Le taux d’auto-entrepreneurs est en constante évolution.

Il est aujourd’hui simple de « se lancer », le plus dur est de réussir à durer sur le marché. Mais attention, n’importe qui ne peut pas s’improviser entrepreneur et la France n’est pas une Start-up nation comme l’aimerait le président. Il y a tout autant de fierté et de dignité à être infirmière, assistante, prof… L’objectif c’est que chacun soit entrepreneur, c’est-à-dire entrepreneur là où il est. 

SOPHIE DE MENTHON

L’esprit d’entreprise doit-il être inculqué le plus tôt possible pour les jeunes générations ? 

Oui. C’est aussi un peu le rôle de l’Éducation Nationale que de sensibiliser les jeunes générations au monde du travail. Le service civique devrait pouvoir se faire beaucoup plus en entreprise. Les deux parties seraient gagnantes ! 

Mais c’est une responsabilité collective, nous, entreprises avons un rôle particulier à jouer, pour transmettre le goût et les codes de l’entreprise en se rendant directement dans les écoles par exemple. L’Éducation Nationale a toujours revendiqué le fait d’éduquer mais sans avoir aucune visée professionnelle. Intention louable mais que nous payons cher. 

« Entreprendre » est souvent connoté au monde économique. Devrions-nous faire un effort sémantique pour que l’initiative d’entreprise fasse partie de la culture générale voire du monde culturel ?

Il est vrai que la culture d’entreprise, qui a connu une montée en puissance ces dernières années, a permis de réconcilier ces termes sur le plan sémantique. De plus, la culture au sens large du terme est un secteur économique à part entière créateur de richesse et participant beaucoup au rayonnement de la France. 

« L’entreprise à la française », fait partie de notre culture !

La Fête des Entreprises ce n’est pas anecdotique : c’est rassurer les gens et leur faire prendre conscience que ce qu’ils vivent au quotidien est positif. 

LE CLIP DE PROMOTION POUR L’ÉDITION DU 17 OCTOBRE 2019

Ils aiment leur boite et ils le disent, retrouvez leur témoignage en vidéo sur : https://jaimemaboite.com/non-classe/la-campagne-de-gifi/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *