OMAR SY DIRIGE PAR ROSCHDY ZEM : UN « CHOCOLAT » SUBTIL ET REHABILITE… ENFIN !

Omar Sy et Roschdy Zem racontent la vie de Chocolat et Footit. Une union bouleversante et injustement oubliée. Le film pose des questions humaines : Comment être noir dans le Paris de 1900 ? Comment ne pas se laisser convaincre par sa condition ? Le réalisateur Roschdy Zem tente une réponse subtile.

Roschdy Zem, le gamin des Puces devenu Grand…

Omar Sy est Chocolat, un clown noir. Le premier en France ! Mise en scène par Roschdy Zem, un acteur/réalisateur engagé qui a grandit dans une famille marocaine. Un enfant de la banlieue parisienne qui imagine son destin en visionnant « Les 10 commandements« . Un film déclencheur !

Des études courtes malgré la féroce volonté de sa mère à le voir continuer pour obtenir un socle, un métier qui le protégerait du néant et 10 ans à vendre des chaussures aux puces… Roschdy Zem parvient tout de même à atteindre le cinéma après quelques rejets. 75 films en tant qu’acteur et 4 réalisations plus tard, il nous offre son point de vue sur Rafael Padilla dit Chocolat.

Roschdy Zem - Avant-première du film "Chocolat" au Kinépolis à Lomme près de Lille le 14 janvier 2016. © Stéphane Vansteenkiste/Bestimage | 00285102

Un film qui dit tout…

Il y a dans le travail de Roschdy Zem une lecture politique mais aussi humaine. Nous étions déjà sous le charme de « Omar m’a tuer« . Le cinéaste récidive avec « Chocolat » : Comment un duo de clown, l’un noir et l’autre blanc, traverse la belle époque ? Un duo, Footit (James Thierrée) et Chocolat (Omar Sy), presque amoureux et submergés par leur condition. Ils vont devenir de véritables stars du cirque en 1900. Ils pourront tout imaginer jusqu’à tenter l’aventure du théâtre classique pour Chocolat… mais tout à coup, le nègre se souvient de sa couleur et se voit refuser l’accès au cercle très fermé des éduqués… Othello ne sera qu’un essai vain, le début du gouffre.

Ce film est une plongée émouvante dans les paradoxes d’une époque.

Le-clown-noir-Chocolat

Ils ont su déstabiliser par leur nouveauté et des numéros hors du commun, novateurs et irrésistibles. L’un, plus érudit, va former l’autre pour qu’il s’émancipe du regard des autres et parvienne à se respecter. Mais le succès… et l’amour  vont venir tout chambouler… On ne se libère pas simplement de ses propres prisons.

Un long métrage bien écrit, juste et un casting intelligent viennent servir une histoire d’amour qui se regarde avec un plaisir gourmand.

« Chocolat » est le film de la semaine, voire de cette rentrée 2016 !

Yasmina Jaafar

© Stéphane Vansteenkiste/Bestimage

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Du même auteur
À voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *