OBAMA/TRUDEAU : LE REGNE SANS PARTAGE DU SELFIE DANS LE DOMAINE DE L’IMAGE

06 Juil 2016
OBAMA/TRUDEAU : LE REGNE SANS PARTAGE DU SELFIE DANS LE DOMAINE DE L'IMAGE

FullSizeRender

Par Pauline Escande-Gauquié – Sémiologue @semioEye

Pour sa dernière campagne, Apple a sélectionné des clichés amateurs et professionnels pris avec l’i-phone 6 qui se retrouvent affichés en grand sur des panneaux publicitaires un peu partout dans le monde. Ainsi, en ce moment à Paris, on peut voir une photographie géante signée « Photographié avec l’iPhone 6 » surplombant l’entrée de la gare Saint-Lazare. 53 clichés venant de 41 photographes dans 26 pays ont été sectionnés, trouvés sur les réseaux sociaux et sites de partage. L’accent a été mis sur les portraits et les selfies. Cette campagne révèle un engouement triomphant pour la photographie numérique sur l’espace social et plus particulièrement pour le genre portrait et autoportrait. La révolution selfique, démocratisée en 2012 avec notamment le cliché mondialement connu des Oscars 2014, a ainsi encore de belles années devant elles.

QUAND LE CINEMA REPOND A NOS NEVROSES… LES ECLAIRAGES DU Dr OLIVIER BOUVET DE LA MAISONNEUVE

30 Juin 2016
QUAND LE CINEMA REPOND A NOS NEVROSES... LES ECLAIRAGES DU Dr OLIVIER BOUVET DE LA MAISONNEUVE

Le Dr Olivier Bouvet de la Maisonneuve publie « Narcisse et oedipe vont à Hollywood » (Odile Jacob). Un ouvrage étonnant qui fait le lien entre le 7ème Art, la panne créative et nos émotions enfantines enfouies. Apprendre à les libérer pour pouvoir créer.

Explications :

Dans « Narcisse et oedipe vont à Hollywood » vous faites le lien entre la création et la dépression. Comment pouvez-vous résumer votre constat ?

Le fonctionnement psychique est un mouvement permanent, l’adulte se crée dans l’enfant en suivant l’impulsion venue du désir, puis il aspire à la paix que lui apporte la maturité qui le rend stable. Le fonctionnement narcissique hérité de l’enfance cède la place à l’organisation œdipienne de l’adulte. Mais on n’a rien sans rien et le prix à payer est une perte de la créativité. Ceux qui font tourner le monde n’ont pas besoin de cela ! Pourtant, certains d’entre nous ne deviendront jamais tout à fait mûrs et garderont en eux cette étincelle d’innocence qui leur permet de croire qu’ils sont capables d’ajouter à la beauté du monde. Leur potentiel créatif les rend fragiles car il s’accompagne d’un certain degré « d’immaturité ». Les enfants le savent et ils créent sans compter, mais l’opinion commune qui nous enseigne que la sensibilité est une tare et la créativité une perte de temps peut vite pousser des gens doués à douter d’eux-mêmes et de leur potentiel. Le paradoxe est qu’ils deviennent alors des adultes fragiles vis-à-vis de la dépression : un défaut biologique, un traumatisme ou, tout simplement l’ennui les feront basculer dans la panne. Bien sûr, cette opposition est caricaturale, elle dessine deux pôles entre lesquels nous nous situons tous dans la vraie vie : stables et matures quand il faut tenir, créatifs et souples quand il faut avancer. La fragilité est une notion relative, tous nous pouvons déprimer quand l’épreuve nous submerge et tous nous pouvons guérir et accéder à notre créativité.

Créer pour s’affranchir de la douleur ou la douleur empêche-t-elle la création ?

MARIE VAN GLABEKE : 4 QUESTIONS A LA PRODUCTRICE

29 Juin 2016
MARIE VAN GLABEKE : 4 QUESTIONS A LA PRODUCTRICE

Marie Van Glabeke a fondé Vanglabeke Films en 2007, mais devant les difficultés du secteur la société fusionne cet été. Voici les 4 questions/laruchemedia.com posées à la productrice au sortir de la table ronde « Où sont les jeunes ? » lors de la 13ème journée de la Création TV.

Réponse à chaud :

Nous sommes à la fin du débat sur la place des jeunes à la télévision et dans l’univers de la production. Qu’en avez-vous retiré ?

J’ai le sentiment qu’en une heure, nous nous sommes tous présentés, en donnant furtivement notre point de vue. Une heure c’est un peu court pour avoir le temps de débattre et en même temps, si on a plus de temps, on risque d’ennuyer tout le monde. C’est donc pas un exercice facile. Mais je crois que nous avons posé la question de la place des jeunes, en effet. La complication est qu’à la fois, il faut de l’expérience et une fraîcheur. On a réussi à faire les choses entre copains, mais l’univers se corse et tout est beaucoup plus dur. Il faut savoir s’entourer et s’associer  avec son pendant. C’est a dire, quelqu’un qui a une nouvelle forme d’écriture s’ajoute à une personne d’expérience. Il faut être rassurant auprès des banques et des diffuseurs.

JEAN-CHRISTOPHE BOURGEOIS DE SONY /ATV : LA MUSIQUE, LA TELEVISION ET LA JEUNESSE, LES ENJEUX !

29 Juin 2016
JEAN-CHRISTOPHE BOURGEOIS DE SONY /ATV : LA MUSIQUE, LA TELEVISION ET LA JEUNESSE, LES ENJEUX !

Jean-Christophe Bourgeois est chez Sony/ATV depuis 20 ans. Le General Manager connaît à la perfection les coulisses de l’édition musicale. Il était l’invité de la 13ème Journée de la Création TV orchestrée par L’APA et Jean-François Boyer. Nous étions au Studio Gabriel hier pour couvrir l’évènement.  La musique a-t-elle une place suffisante à la télévision ? Les jeunes sont-ils attirés par les concerts télévisuels ? Les enjeux du streaming ?…

Réponses :

20 ans de carrière chez Sony, vous avez donc vu commencer la crise et vécu ses effets ?

La crise dure depuis 10 ans, en effet.

Est-ce plus facile pour un gros groupe comme Sony de parer à ce bouleversement ?

C’est peut-être plus facile parce que nous étions mieux préparés. On était habitué historiquement à voir nos œuvres exploitées de différentes façons et par conséquence de tirer un revenu de sources différentes. On gagne de l’argent quand une œuvre est reproduite sur un disque mais aussi quand elle passe à la télévision, à la radio, en club ou sur scène. Alors que les producteurs phonographiques, eux,  gagnaient sur la vente du CD, donc ils étaient moins préparés à la crise. La restructuration a été complexe, le marché a perdu la moitié de sa valeur en 7 ans.

JEAN-FRANCOIS BOYER ET LA 13ème JOURNEE DE LA CREATION TV : 4 QUESTIONS POUR EN SAVOIR PLUS.

20 Juin 2016
JEAN-FRANCOIS BOYER ET LA 13ème JOURNEE DE LA CREATION TV : 4 QUESTIONS POUR EN SAVOIR PLUS.

Jean-François Boyer est à la tête de Tétra Média Studio mais pas seulement. Il est aussi le Président de l’association pour la promotion de l’audiovisuel (APA) qui organise depuis 2004 la Journée de la Création TV. Le 28 juin, la 13 ème édition se déroulera au Studio Gabriel. Que nous réserve cette nouvelle Journée ?

Réponse :  

Quelles seront les particularités de cette 13 ème édition ?

13 ans, c’est l’âge de l’entrée dans l’adolescence et nous avons donc voulu marquer plusieurs évolutions. Tout d’abord, la Journée de la Création revient à Paris au Studio Gabriel, près des Champs Elysées. En effet, nous avons convenu avec les organisateurs du Festival SÉRIE SERIES de Fontainebleau que le Festival ayant atteint une vraie maturité il convenait de le laisser prendre son  envol seul. Près de 400 créateurs Européens non français de séries sont attendus à Fontainebleau du 29 juin au 1 er juillet, et il eût été dommage que les nombreux français ne puissent les rencontrer durant la Journée de la Création…

Ensuite, cette année PUBLIC SENAT et DAILYMOTION ne seront plus les seuls à retransmettre notre événement en direct : TV5 Monde et son Président Yves BIGOT que je salue ont souhaité diffuser nos débats durant tout l’été auprès des quelques 400 millions de téléspectateurs francophones ! C’est une opportunité formidable qui nous pousse à ouvrir encore plus les fenêtres de notre audiovisuel parfois un peu refermé sur lui-même… Aussi les deux diffuseurs ont voulu imaginer une après-midi différente : Guillaume DURAND animera un premier débat politique stimulant entre deux sénateurs, MM ASSOULINE et LELEUX.

Puis le grand débat habituel sera animé par deux journalistes de chaque chaîne, Estelle MARTIN pour TV5 Monde et Caroline DESCHAMPS pour PUBLIC SENAT. Clairement cette année les équipes de cette chaîne et son nouveau président Emmanuel KESSLER veulent booster notre événement !

Après la diversité, la Journée de la Création TV  s’attaque à la place des jeunes dans le secteur audiovisuel. Cela correspond-t-il à l’annonce faite par Delphine Ernotte lors de sa nomination : « Il y a trop de blancs de plus de 50 ans à l’antenne ! » ?