LA RUCHE MEDIA LANCE LA RUCHE MEDIA TV. CATHERINE PAINVIN, LA CREATRICE DE TARTINE ET CHOCOLAT EST NOTRE PREMIERE INVITEE.

29 Juil 2015
LA RUCHE MEDIA LANCE LA RUCHE MEDIA TV. CATHERINE PAINVIN, LA CREATRICE DE TARTINE ET CHOCOLAT EST NOTRE PREMIERE INVITEE.

L’émission « Les Rencontres de La Ruche Média » sera un nouveau rendez-vous à partir de septembre 2015. Une collection d’entretiens intimistes qui mettront en lumière les parcours, avis, formations, créations et idées… de personnalités de la vie publique et acteurs de la société civile.

Catherine Painvin est notre première invitée ! Elle est la fondatrice de la marque de luxe pour enfants Tartine et Chocolat. Elle est aussi à la tête Des Maisons de l’Aubrac depuis 15 ans. Cette femme de convictions, moderne et sans freins raconte son parcours dans le livre « Une vie et cinq minutes » chez Lattès. Une femme qui a passé son existence à réussir puis à surmonter ses échecs. Véritable force de la nature, elle donne un sens réel au mot « Vie ».

La Ruche Média TV a reccueilli, au cours d’un entretien confession, les impressions de la créatrice sur sa vie professionnelle et amoureuse mais aussi sur le monde qui nous entoure comme par exemple, l’état des entreprises francaises et leur incapacité à prendre des risques…

Une rencontre qui redonne du souffle :

Nous vous proposons la bande-annonce de l’entretien réalisé à l’Hôtel d’Aubusson. La diffusion sera le 1 er septembre 2015 sur la chaine Youtube La Ruche Média TV et sur le site laruchemedia.com.

Teaser réalisé par Yasmina Jaafar et Patience Priso.

OLIVIER BARDOLLE : COMMENT GUERIR LE CHAGRIN D’AMOUR PAR LE CYNISME ?

29 Juin 2015
OLIVIER BARDOLLE : COMMENT GUERIR LE CHAGRIN D'AMOUR PAR LE CYNISME ?

Olivier Bardolle est à la fois éditeur, patron de la maison d’édition l’Editeur, auteur, philosophe, critique et essayiste. Il publie « Le cynisme comme remède au chagrin d’amour ». Un traité et un recueil de citations savoureuses qui évacuent toutes les larmes, qui requinquent, qui obligent à la réflexion plutôt qu’à la crise de nerfs. Redonner une  belle apparence au chagrin, un objectif ambitieux.

Explication :

Comment vous est venue l’idée de ce livre ?

Par un chagrin d’amour. On ne peut pas penser écrire un livre pareil sans avoir expérimenter la chose. C’est très difficile de sortir d’un chagrin d’amour. On en rit. On prend ça très à la légère quand on en est sorti ou quand on n’en a pas eu. Mais quand on est dedans… on est bien emmerdé.

Pouvez-vous nous dire la différence entre cynisme et ironie ?

Il y a une grande différence : l’ironie est une manière d’être alors que le cynisme c’est une philosophie antique qui a été incarnée par le plus célèbre nommé Diogène. Elle était concomitante de Socrate et de Platon. – Ils avaient pris comme emblème le chien, puisqu’il est un animal sincère -. Puis le cynisme, c’est l’école de la désillusion. C’est-à-dire que seul la vérité libère les hommes. Mais les hommes n’aiment pas la vérité. Et comme l’amour est une illusion, magique, féérique… par voix de conséquence, les êtres se jettent dans l’amour. C’est pour cela que nous disons que l’amour est aveugle. On est débarrassé de soi grâce à l’autre qui arrive pour nous permettre de respirer.

« QUI EST VRAIMENT CHARLIE ? » : PASCAL GALINIER, JOURNALISTE AU MONDE REPOND !

22 Juin 2015
"QUI EST VRAIMENT CHARLIE ?" : PASCAL GALINIER, JOURNALISTE AU MONDE REPOND !

Le 7, 8 et 9 janvier 2015 seront des dates inscrites dans notre histoire. Pascal Galinier, journaliste et médiateur au Monde publie avec Dominique Buffier « Qui est vraiment Charlie ? » (Ed Françoise Bourin). Une façon de rendre hommage aux français en regroupant leurs réactions sur ces évènements tragiques.

Rencontre :

Des journées inoubliables ont marque le début de l’année 2015. « Ces funestes trois jours » dites-vous. Fallait-il tout de même que votre ouvrage soit ?

La tragédie de janvier, elle, ne devra pas être oubliée. C’est le message que lancent nos lecteurs dans leurs courriers. Ce livre n’est ni un récit, ni un reportage, ni un essai. C’est une chronique. La chronique d’un séisme qui a fait 17 morts – et des millions de blessés, à commencer par les musulmans eux-mêmes, comme l’écrit métaphoriquement une lectrice.

Quel est votre regard sur ces évènements suite à vos rencontres avec les mots du peuple ?

Mon regard n’a guère d’importance. Je ne suis pas un penseur, je ne suis qu’un passeur. C’est mon job de médiateur autant que de journaliste. Cela dit, les « mots du peuple » comme vous dites, sont parfois très forts, d’où l’intérêt de les écouter. D’autant qu’ils sont souvent bien choisis, ces mots, lorsqu’ils dénoncent, par exemple, « la vaine dispute de la fierté gauloise contre la superstition musulmane » (page 53). Ou qu’ils disent l’inquiétude de voir le soufflé retomber et la lancinante question de l’islam revenir à la case départ, celle des non-dits : « il n’y a pas de racisme anti-musulman à poser clairement les règles du jeu du vivre ensemble« , « ce n’est pas faire d’amalgame que de dire qu’il existe un terrorisme islamique », comme disent les lecteurs.

« MUSTANG » : UN PREMIER FILM HORS DU COMMUN. UNE LUTTE AFFIRMEE CONTRE LE SYSTEME DU PATRIARCAT EN TURQUIE.

16 Juin 2015
"MUSTANG" : UN PREMIER FILM HORS DU COMMUN. UNE LUTTE AFFIRMEE CONTRE LE SYSTEME DU PATRIARCAT EN TURQUIE.

« Mustang » est le premier long métrage de la réalisatrice turque Deniz Gamze Ergüven. Elle vit à Paris et certains turques de France ont déjà signifié leur mécontentement, alors que le film a été co-financé par la Turquie. Preuve que les choses ne sont pas si figées. « Mustang », c’est 94 minutes de réussite et de course vers la démocratie.

« Mustang » vous saisit d’un bout à l’autre. Une histoire qui se passe aux portes de l’Europe. C’est le début de l’été… Cinq sœurs vivent dans la légèreté inhérente à l’enfance et à l’adolescence. Mais un jeu d’eau innocent avec des garçons créera le scandale… Ces jeunes femmes prendront la décision de se battre, de s’imposer face à un père, un chef de famille qui prend son rôle trop au sérieux. Une honte, un besoin quasi carcérale de contrôler son petit monde, l’homme dérape. Un jour, tout le temps.

ERIC NAULLEAU : LE NOUVEAU JOURDE ET NAULLEAU EST ARRIVE ! « LES GARNEMENTS » RECIDIVENT ET ILS AIMENT CA.

13 Juin 2015
ERIC NAULLEAU : LE NOUVEAU JOURDE ET NAULLEAU EST ARRIVE ! "LES GARNEMENTS" RECIDIVENT ET ILS AIMENT CA.

Eric Naulleau est connu pour son franc parlé. Il publie avec son acolyte Pierre Jourde, le troisième volet du « Jourde et Naulleau » (Chiflet &Cie). Ouvrage ludique mais sérieux qui regroupe les auteurs qui méritent d’être expliqués, épinglés… Quand la critique permet le recul et la réflexion.

Rencontre avec un écrivain anti conformiste :

Comment choisissez-vous vos auteurs ? Quels sont les critères de sélections ?

C’est un livre co-écrit avec Pierre Jourde et chacun possède ses propres têtes de turcs. Nous n’écrivons pas à 4 mains. Chacun s’occupe de la moitié des auteurs diront les uns ou des victimes diront les autres. Ce qui m’intéresse beaucoup, c’est le décalage entre ce que je lis dans la critique à propos de leur livre et les impressions que je retire de leur lecture directe et quand l’écart est suffisamment grand, je trouve que ça mérite qu’on s’y intéresse. Puis il y a un autre critère plus général qui sont les cas d’impostures manifestes comme Christine Angot ou BHL. Là, on est dans une imposture pas tellement discutable à mon avis donc ils sont qualifiés d’office. Ça peut être aussi un coup de sang… C’est donc soit très réfléchi soit très instinctif.

Au bout de cette troisième édition, vous comptez en faire un classique avec une sortie récurrente ?

Ça mérite d’être actualisé. Les deux dernières éditions ont été archi épuisées. Cet ouvrage marche et sur les salons, on me disait « Alors quand parait la suite du Jourde et Naulleau ? » Donc que ça deviennent un classique, je l’espère, avec tous les guillemets d’usage. C’est un projet évolutif. Certains disparaissent, leur œuvre avec et d’autres arrivent.

Que répondez-vous à ceux qui vous traitent de donneur de leçons ? A ceux, certains journalistes critiques, qui en font une affaire personnelle ?

Mais ça peut être une affaire personnelle, car comme ces gens-là se rencontrent dans les mêmes cocktails, je peux comprendre qu’ils s’énervent quand on maltraite leurs amis.