DANIEL COHN-BENDIT, animateur TV.

Télé et politique : liaisons dangereuses….

Daniel Cohn-Bendit a annoncé ce matin, 19 février 2013, sur Europe 1, qu’il allait présenter « des émissions de débats à la télévision française » ! Un de plus. On dirait que la lucarne attire, dit donc…

Pourquoi pas suivre les pas de sa consœur Roselyne Bachelot, qui officie au quotidien sur le Grand 8 (D8). Ou encore, ceux de  Clémentine Autain, apparue brièvement comme chroniqueuse sur feu, l’émission de Bruce Toussaint, Vous trouvez ça normal ?  sur France 2 en cette rentrée 2013.

Le député européen souhaite une reconversion cathodique et approfondirait les pour parler avec Arte, une fois les élections allemandes passées. Normal, vu ses liens avec le pays. La chaîne Franco-allemande semble en effet, toute désignée.

Mais qu’ont nos hommes et femmes politiques ?

La télévision serait un moyen d’expression illimité, l’endroit funky où le tout Paris doit être, un contre pouvoir séduisant, une façon de rester dans la course ou le cimetière de ceux et celles qui renoncent à toutes fonctions Etatiques ?

Ces liaisons dangereuses ne datent pas d’hier. Depuis 1964 et la création de l’ORTF, cette attirance/répulsion inonde la lucarne française. A l’heure où la désacralisation du personnel politique fait rage, nos responsables politiques comptent bien y répondre en devenant eux mêmes des stars du petit écran. Les Arthur ou Michel Drucker de la politique.

Intriguant ?

Pas tant que ça : ça en dit une lampée sur l’évolution de notre société : Star à tout crin. Star un jour. Star toujours. Finir à Colombey les Deux-Églises en sirotant un jus de pomme bardé de rognons de veaux, trop peu pour cette nouvelle classe politique née avec la télévision.

Alors à qui le tour ?

YJ

 

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Du même auteur
À voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *