LAURENT RUQUIER, CHRISTINE ANGOT, LES ENFANTS DE LA TELE, ONPC… QUOI EN PENSER ?

Christine Angot est la nouvelle recrue de Laurent Ruquier. Elle a fait ses premiers pas ce samedi soir sur France 2. Quant à son patron, il ne chôme pas… comme d’habitude. « Les enfants de la télé » sont désormais gardés par lui. La curiosité était-elle au rendez-vous ? Réponse :

ONPC

ONPC signe un retour stable avec 1.10 millions de téléspectateurs et 18.4% de PDA. La saison dernière, l’émission connaissait un souci d’image avec plusieurs clashs très commentés sur les RS. On se souvient de la colère noire de Najat Vallaud-Belkacem face à Vanessa Burggraf… Les critiques ne manquaient pas. Plusieurs titres médias ont pointé du doigt l’usure de l’émission. Même Guy Carlier s’est fendu d’un édito acerbe le 17 juin pour Le Point prédisant un « avenir sombre pour l’animateur ». ONPC a supporté une baisse en fin de saison de 2 points par rapport à la saison précédente.

Bref… Laurent Ruquier sait que cette saison est importante car décisive. En attendant, nous avons regardé et surtout ÉCOUTÉ Christine Angot face à la chanteuse Nolween Leroy, les écrivains Emmanuel Brault et Saphia Azzeddine, l’avocat Henri Leclerc pour son livre La parole et l’action, Lartiste pour l’album Clandestino ainsi que Mathieu Amalric et Jeanne Balibar pour le film Barbara. Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’éducation nationale était l’invité politique de cette première.

L’écrivaine de 58 ans a su se faire remarquer par des phrases bien trop longues. Des plaidoiries interminables qui laissaient pantois les invités. Ils la regardaient de travers ne sachant pas où elle voulait en venir parfois. L’apogée a été quand elle s’est émue du film de Mathieu Amalric « Barbara« . Une éloge qui durait, qui durait, qui durait… pour annoncer en préambule « lorsque qu’une œuvre me plaît à ce point, je ne sais plus quoi dire !« . Ah bon… ? Nous la croyons moyennement au regard de cette première expérience. La diarrhée verbale est présente quoiqu’il en soit. Nous voilà prévenus.

C’est la première et évidement que rien de ce qu’elle a fait samedi n’est dans son habitude. Donc « inutile d’être méchant » comme a rétorqué Saphia Azzeddine à Yann Moix lors de leur échange fiévreux…

En effet, ce first numéro de la saison ne manquait pas de piment. L’audience traduit le socle de base du programme mais l’effet de curiosité est absent. Reste à voir si les critiques formulées ici et là, vont attirer les français. Vont-ils vouloir juger par eux-mêmes les prestations de Christine Angot ou laisser tomber ?

Une chose est certaine, cette année est décisive pour le talk/vitrine de la 2ème chaîne.

Les enfants de la tété

Laurent Ruquier était aussi aux manettes de l’ancienne émission d’Arthur. « Les enfants de la tété« , produite par Endemol/In the target prod, ont repris du service hier et a réuni 1.4 millions de curieux. Ici, l’attente a été au rendez-vous. La case est habituellement à 900 000 personnes ! Joli bond.

Il faut dire que Chantal Ladesou, grande complice de Ruquier, a donné de sa personne. Vianney a joué le jeu et s’est montré détendu face aux boutades de l’animateur. Ce dernier avait promis que les fondamentaux seraient là. Il n’a pas menti : les casseroles, les images nostalgiques qui nous rappellent que la télévision est une invention redoutable et a connu des heures magnifiques avec des programmes hallucinants. Seul le plateau n’a plus rien à voir : la mire en ligne de mire, des couleurs fraîches puisqu’il est 14h20 et que nous sommes dimanche.

Cette première est un pari réussi pour la chaîne. Ce qui doit rassurer Delphine Ernotte puisque les audiences des après-midis restent à confirmer…

Yasmina Jaafar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *