COVID19 : LA CRISE DES GÉNÉRALISTES ? LES TESTS SONT-ILS LA PANACÉE ?… LES RÉPONSES DU Dr MARCEL ICHOU PAR YASMINA JAAFAR

Les tests à condition qu’ils soient fiables seront un appoint mais pas la panacée.

Vous êtes médecin généraliste. À quoi ressemble votre quotidien depuis l’apparition du Covid19 ?

Depuis l’apparition du Covid , les demandes de consultations se sont effondrées. On a l’impression qu’il n’y a pas d’autre pathologie que le Covid. Quelques patients viennent consulter parce qu’il y a urgence réelle ou imaginée, mais cela est très rare… Et les rares patients qui viennent sont à 50% des patients inquiets par rapport au Covid ou qui angoissent directement ou indirectement par rapport au Covid.

Pour le reste je passe les ¾ de mon temps au téléphone pour répondre aux mêmes interrogations sur le Covid : rassurer, convaincre de ne pas céder aux chimères des différents traitements et fausses sécurités des tests. La diminution réelle de mes consultations est de l’ordre de 75 % !

Comment convaincre les malades non-covid de continuer à prendre soin de leur santé ?

Convaincre de se préoccuper de sa santé hors Covid est de venue mission impossible en dehors d’une urgence ou de symptômes douloureux. La focalisation sur le Covid est telle qu’il n’existe plus rien d’autre… Le phénomène est identique aux urgences hospitalières : plus d’AVC, plus d’infarctus, plus de soins ou de traitements pour les cancers…

Pour chaque patient il faut réunir 3 conditions :

  • La confiance  en leur médecin
  • Faire preuve de pédagogie qui nécessite du temps
  • La capacité du patient à aller au-delà de ses croyances

Qu’est-ce que la « double vague » ?

La 2 ème vague correspondra éventuellement à une recrudescence du nombre de patients contaminés après déconfinement. Mécaniquement, il y aura plus d’hospitalisation et de patients en réanimation. C’est pourquoi les autorités et les soignants la redoutent. L’ampleur de la vague sera proportionnelle aux conditions parallèles de l’évolution du virus et aux respects des mesures de protection.

Les États européens ne semblent pas très unis. Le monde scientifique l’est-il davantage ?

Je n’ai pas de point de vue sur le consensus européen qui sera plus politique que médical. Concernant le vaccin, la compétition est telle que l’énergie, la motivation et les moyens mis en œuvre sont de nature à accélérer la mise au point d’un vaccin. Il ne faut pas négliger aussi la propension naturelle des scientifiques à coopérer dans le cadre informelle ou dans le cadre de structures de  coopérations formelles.

Les tests sont-ils la panacée ?

La panacée est une notion dont il faut déjà se méfier dans la mesure où aucune mesure ne réglera à elle seule le problème. C’est vrai pour toute mesure et évidemment pour les tests.

DR MARCEL ICHOU, GÉNÉRALISTE

Un peu de pédagogie sur les tests… ?

Il en existe 2 sortes. Les test viraux ou PCR qui recherchent l’ADN du virus par prélèvement nasal et les tests sérologiques par une prise de sang témoignant que le patient a été en contact avec le virus.

Dans les 2 cas il existe de faux positifs et de faux négatifs. Les tests PCR sont indiqués en cas de suspicion d’une contamination et ils sont un appoint diagnostic dans le cadre d’une symptomatologie évocatrice. Ils peuvent être aussi un moyen d’écarter certaines personnes asymptomatiques dans un groupe déterminé EHPAD.

On voit bien qu’il serait illusoire de faire des PCR sur une très large population et de manière répétée. Quant aux sérologies, pour le moment ils ne sont pas fiables à 100 %, peut-être le seront-ils dans 15 jours mais là encore en dehors de cas avérés ou d’enquête épidémiologiques, il est inenvisageable de faire des tests à grande échelle d’un point de vue logistique et logique. Ce n’est pas parce que le test (même si il était fiable) est négatif aujourd’hui qu’il ne le sera pas dans 3 jours et 3 jours plus tard etc..

Les tests à condition qu’ils soient fiables seront un appoint mais pas la panacée.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Du même auteur
À voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *