BRUNO SMADJA / MOBILE FILM FESTIVAL : UNE AUTRE FAÇON DE FAIRE DU CINÉMA

Absolument tout le monde peut y participer

Le lancement de l’appel à films du Mobile Film Festival c’est maintenant. Nous avons rencontré son fondateur, Bruno Smadja pour en savoir plus :

Quand est né le Mobile Film Festival ?

Le Mobile Film Festival existe depuis 16 ans sur un format unique 1 Mobile, 1 Minute, 1 Film.

Quel bilan faites-vous au bout de toutes ces éditions ?

Un bilan global très positif. Tous les ans, nous démontrons qu’en laissant la liberté aux créatrices et aux créateurs de nous proposer des films, les œuvres sont fortes et de grande qualité.
Grâce au système de bourses que nous avons mis en place, en 5 ans nous avons distribué 229.000 € d’aide à la production, nous avons soutenu des cinéastes en France, en Tunisie, en Iran, en Indonésie, en Italie, au Canada,…
Encore quelques chiffres, en 5 ans nous avons reçu plus de 4000 films de 132 pays et nous avons généré 78 millions de vues grâce à notre modèle très orienté digital.

Vous avez opté pour un Festival autour de la question des femmes cette année. Est-ce un souhait de coller à l’actualité et aux faits de société ?

Depuis 5 ans, nous avons choisi de proposer des thématiques aux participant.e.s qui sont liées aux grandes questions de société et toujours en partenariat avec l’ONU. Cette année, nous sommes soutenus par UN Women dans le cadre de leur campagne Génération Égalité.
Le format des films, la réactivité la diversité des participant.e.s nous imposent d’aller vers des questions de sociétés en présentant des films qui marquent par la forme et le fond.
Cette année, nous abordons la question des femmes, comme vous dîtes, par le biais d’une thématique très constructive et positive Women’s Empowerment.

Les questions abordées dans les films pourront être spécifiques au pays, à la culture, à la religion des réalisatrices et des réalisateurs ; elles pourront concerner l’univers familial, professionnel ou intime ; elles dénonceront des situations inacceptables encore trop présentes et proposeront aussi des actions concrètes qui améliorent la situation ; elles pourront être globales ou locales et surtout elles mettront en valeur les luttes du mouvement féministe partout dans le monde pour une recherche d’égalité réelle.

Les hommes aussi bien que les femmes sont appelés à livrer leurs œuvres. Il s’agit donc d’un féminisme inclusif ?

Oui absolument tout le monde peut y participer et nous espérons recevoir beaucoup de films d’hommes qui nous parleront de leur féminisme.

Que remporte le gagnant ou la gagnante ?

Il y a 7 prix au total mais en particulier 2 Grand Prix, le Grand Prix International soutenu par BNP Paribas et le Grand Prix France soutenu par #ellesfontYouTube et chaque lauréat recevra une bourse d’aide à la production de 20.000 €

Qui formera le jury ?

BRUNO SMADJA – FONDATEUR DU MOBILE FILM FESTIVAL

Le jury est présidé par Agnès Jaoui et composé de Chiara Corazza, David et Stéphane Foenkinos, Tania de  Montaigne, Anastasia Mikova, Marine Périn, Oxmo Puccino, Justine Ryst, Florence Sandis, Aloïse Sauvage et Anne-Dominique Toussaint.

Et pourquoi ces profils ?

Ce jury est composé de grands professionnels du cinéma, de l’image et de la création. Ils ont chacun à leur manière exprimé leur engagement sur la question du Women’s Empowerment.

Quelle est la date de clôture ?

La date de clôture est le 20 octobre 2020, les inscriptions se font gratuitement sur le site www.mobilefilmfestival.com

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Du même auteur
À voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *