LES GAMINS… DES ENFANTS UN PEU LOURDS

Pourquoi faire long quand on a pas aimé un film ? Alain Chabat et Max Boublil donnent de la voix pour le dernier film d‘Anthony Marciano, « Les gamins » en salle depuis hier. La presse est unanime. Incompréhensible ! Laurent Ruquier leur a prédit 4 millions d’entrées, Cyril Hanouna a confirmé. Alors, soit je suis bouchée, soit trop difficile, mais il est certain que cette fable ne m’a pas séduite. Seule scène qui sauve la laborieuse entreprise, celle du Sommet/Iran à l’Unesco…. sauf qu’elle est piquée à un film de Rappeneau « Tout feu, tout flamme » !…

Des invités surprises sont éparpillés ici ou là  pour nous « surprendre ». Une fois surpris, on attend plus. Des dialogues très travaillés lancés comme un jet de pierre pour nous faire rire (un rire presque obligatoire). Une visite de Marrakech, la belle, complétement survitaminée et définitivement cannibalisée par les pipols  et les médias. Des professionnels de la com et de la musique semblent sous produits illicites  et ivres d’eux même. Après les confidences d’Ollivier Pourriol dans son livre ON/OFF sur ses déboires au sein de la rédaction du Grand Journal, beaucoup penseront inéluctablement que le monde des médias est irrattrapable… des clichés et des invraisemblances fusent sur cet univers pas toujours drôle mais loin d’être si caricatural.

Alain Chabat, en vieux jeune déprimé, est très en forme  voire un peu trop mais beau sésame pour les seconds rôles : Sandrine Kiberlain est succulente dans l’habit de la bobo humaniste qui s’inquiète à outrance pour les petits africains et qui se bourre jusqu’à la nausée de soja et tofu. Un cliché de plus mais celui là est bien orchestré…

Quant à Max Boublil, adorateur de Judd Apatow, de Mel Brooks ou encore de Woody Allen, il a co-écrit le scénario. L’acteur slash l’humoriste slash le chanteur reste malicieux mais ça ne suffit pas à nous faire rêver. Il est aussi à l’affiche du dernier Thompson, « Des gens qui s’embrassent » (une autre erreur) et sera bientôt dans « Max, le Millionnaire » auprès de Chantal Lauby et Patrick Timsit. On espère mieux… Et pour finir, Boublil sera à Olympia les 22 et 23 juin 2012.

Enfin, quoi dire de plus… malgré l’énergie déployée… passez votre chemin !

YJ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *