POURQUOI LE RENOUVEAU DU CINÉMA FRANÇAIS PASSE PAR LES FEMMES ? PAULINE ESCANDE-GAUQUIE EXPLIQUE

10 Jan 2018
POURQUOI LE RENOUVEAU DU CINÉMA FRANÇAIS PASSE PAR LES FEMMES ? PAULINE ESCANDE-GAUQUIE EXPLIQUE

Maïwenn, Sara Forestier, Houda Benyamina, Julia Ducournau… sont les dignes représentantes du cinéma français. Le secteur féminise avec 25% de femmes contre 10% aux USA. Un souffle nouveau s’empare du 7ème Art. A un mois des Oscars, Pauline Escande -Gauquié sémiologue et membre du #ClubDeLaRucheMedia explique pourquoi le renouveau du cinéma français passe par une génération de femmes déterminées à raconter leur point de vue.

Images et habillage Yasmina Jaafar

LUCIEN JEAN-BAPTISTE : AVEC « LA DEUXIÈME ÉTOILE », LE RÉALISATEUR S’AMUSE A TORDRE LES CLICHÉS. C’EST LE STYLE LJB !

13 Déc 2017
LUCIEN JEAN-BAPTISTE : AVEC "LA DEUXIÈME ÉTOILE", LE RÉALISATEUR S'AMUSE A TORDRE LES CLICHÉS. C'EST LE STYLE LJB !

Lucien Jean-Baptiste est un artiste complet et un réalisateur qui renverse les clichés. Dans « La Deuxième Étoile », en salles le 13 décembre, il démontre encore une fois que le cinéma est un outil utile pour porter un discours politique et social fort. Une suite drôle mais bien sentie sur les rapports humains, les liens familiaux et sociaux.

ITW et habillage Yasmina Jaafar Laruchemedia.com

KARIN VIARD EST JALOUSE. STÉPHANE FOENKINOS NOUS PARLE DE SON FILM CORÉALISÉ AVEC DAVID FOENKINOS

Publié par yasmina dans ACTU, CINEMA, FEATURED, NEWS Pas de commentaire »
07 Nov 2017
KARIN VIARD EST JALOUSE. STÉPHANE FOENKINOS NOUS PARLE DE SON FILM CORÉALISÉ AVEC DAVID FOENKINOS

Karin Viard est « Tatie Danielle » du 21ème siècle ! Les frères David et Stéphane Foenkinos lui ont écrit un rôle sur mesure. Un emploi qui fera date ! Dans « Jalouse », en salles le 8 novembre, l’actrice emporte le morceau avec fraîcheur, cynisme et humour. Comment cette collaboration est-elle née ?

Réponse laruchemedia.com

Vous avez coréalisé « La délicatesse » avec votre Frère. Jalouse est votre deuxième réalisation en binôme. Comment Jacques Doillon vous a-t-il persuadé de travailler ensemble ?

Je travaillais depuis quelques années avec lui comme directeur de casting. David (Foenkinos) venait de publier son premier roman. Jacques a toujours eu un côté visionnaire et il nous a simplement proposé de collaborer sur un scénario. Le film ne s’est pas fait, mais ça a contribué à accélérer notre désir de travailler ensemble.

Le film « La délicatesse » était porté par une femme forte et perdue à la fois. « Jalouse » par l’incarnation de l’immense Karin Viard montre aussi les fragilités et pourtant la hargne d’une femme en plein questionnement. Les femmes en déroute… est-ce votre thème de prédilection ?

EUROPACORP/ALEXANDRE MAHOUT : « LA MUSIQUE N’EST PAS UN PERSONNAGE SECONDAIRE DANS LA FICTION »

23 Oct 2017
EUROPACORP/ALEXANDRE MAHOUT : "LA MUSIQUE N'EST PAS UN PERSONNAGE SECONDAIRE DANS LA FICTION"

Alexandre Mahout est le directeur du département Musique et Publishing pour Europacorp. Les séries musicales et longs métrages ont de plus en plus de succès. Mais quelle est la place de la musique dans une œuvre ? Les droits ? La création originale ?

Réponse laruchemedia.com

ITW SELFIE & habillage : Yasmina Jaafar

LE VILLAGE DES DAMNES : QUAND LA FICTION D’HIER PARLE DE LA JEUNESSE D’AUJOURD’HUI

21 Oct 2017
LE VILLAGE DES DAMNES : QUAND LA FICTION D'HIER PARLE DE LA JEUNESSE D'AUJOURD'HUI

TMC Cinéma diffusait il y a 48h le célèbre film « Le Village des Damnés ». Bertrand Naivin, Philosophe des médias et Membre du #ClubDeLaRucheMédia propose une analyse comparative des attitudes de consommation des médias et des RS d’une jeunesse de plus en plus « accro au conformisme ».

Par Bertrand Naivin

Vendredi 20 octobre, la chaîne TCM cinéma rediffuse le chef d’œuvre du cinéaste américain John Carpenter Le Village des damnés réalisé en 1995. Remake d’une version anglaise réalisée en 1960 par Wolf Rilla, elle-même adaptation filmique d’un roman de John Wyndham (Les Coucous de Midwich), ce film raconte l’histoire d’un village américain dont les habitants tombent soudain dans un profond sommeil durant plusieurs heures. Toutes les femmes de cette petite communauté donneront ensuite mystérieusement naissance à des enfants très spéciaux. Tous semblablement blonds aux yeux bleus, et tous dépourvus de la moindre sensibilité et doués de télépathie.

À sa sortie, on put alors interpréter ce film comme une évocation des politiques eugénistes mises en place aux États Unis et en Allemagne dans la première moitié du  XXeme siècle.

Mais ce long-métrage se révèle aujourd’hui également d’une étonnante et improbable actualité. Ces clones juvéniles font en effet étrangement penser aux jeunes de nos sociétés 2.0. Comme eux, ils sont accros au conformisme.