CLAIRE CHAZAL, UN DEPART INELUCTABLE, UNE EVICTION INELEGANTE !

Par
Yasmina Jaafar
13 septembre 2015

Claire Chazal : "Il me reste à vous remercier d'avoir été fidèles pendant 24 ans. Nous avions tissé ensemble, je crois, un lien très fort et extrêmement précieux pour moi. Et je ressens une immense tristesse de ne plus pouvoir assumer la mission que m'avait confiée Francis Bouygues. J'ai toujours tenté, je me suis efforcée de vous informer, le plus complètement possible tout en ouvrant le journal sur des univers de respiration, de culture et quelques unes de mes passions personnelles. Je souhaite à Anne-Claire Coudray tous les bonheurs que j'ai eus à travailler pour vous."

Le 16 aout 1991, un nouveau visage incarne la grande messe du 20h. Claire Chazal s'impose et va devenir une icône française. TF1 était alors leader sur le marché, un journal incontournable dans lequel se pressaient toutes les personnalités de la culture mais aussi tout le personnel politique. Chaque grande annonce devait se faire sur le plateau de la première chaîne d'Europe. En 2015, force est de constater que c'est encore la cas : quand le Président doit être entendu, c'est sur TF1 qu'il s'épanche.

Cela dit, le jeudi 3 octobre, Claire Chazal est convoquée dans le bureau de Nonce Paolini. Une convocation qui faisait suite à un SMS. Après 24 ans, il est vrai que la méthode est tout à fait applicable... Le journal s'érode, certes, Laurent Delahousse et la direction de l'information du groupe public ont su éviter la catastrophe, certes. En 2006, le JT du grand blond creusait un écart de 3,4 millions d'afficionados avec TF1 ; en 2015, l'écart n'est plus que de 1,4 millions.

claire chazal

La chaîne privée doit se battre contre les chaînes info, la force grandissante de FTV, soigner son image et conforter à la hausse un chiffre d'affaires publicitaire conséquent. En 8 ans, le JT de Madame Claire Chazal est passé de 8.6 à 6,5 millions. Encore une fois, certes. Les remaniements sont compréhensibles et la recherche de solutions obligatoire. Inutile pour autant de manquer à ce point délégance. "Nous voici sur le nouveau plateau de TF1. Nous sommes tous très heureux de vous y acceuillir cette semaine." Cette phrase de la présentatrice restera quelques semaines dans les esprits comme la preuve d'une attitude cruelle.

PPDA, Anne Sinclair, Elise Lucet et d'autres se sont élevés contre, non pas l'éviction, mais la façon de répudier en pleine rentrée médiatique. S'ajoute à cela les propos d'un Patrick Le Lay sorti du tiroir pour l'occasion : "Il faut être jolie et pas en faire trop. Comme certaines actrices de cinéma, il faut bien prendre la lumière".

Ces mots tranchants et d'un autre temps de la part de ceux qui se montrent si loin Des Lumières... D'autres, en revanche, comme Harry Roselmack, un ancien locataire du fauteuil du 20h, annonce au sortir de Sept à Huit : "Je voudrais adresser un message à Claire. Bravo pour cette incarnation de l'information durant 24 ans. Respect !"

La journaliste et femme de talent disait en juin dernier sur le Divan de Marc-Olivier Fogiel : "Mettons que le journal s'arrête... moi, je sors du studio et je vis encore".

Claire Chazal s'en va ce soir, nous sommes le 13 septembre 2015. Il est 20h45.

(Le dernier JT de Claire Chazal a réuni 10.2 millions de personnes, soit 40,8% de PDA ! PPDA, lui attirait 9.6 millions en 2008)

Yasmina Jaafar

Mais aussi...

LA RUCHE MEDIA
40 rue des Blancs Manteaux
75004 Paris
Contact
Yasmina Jaafar
Productrice, journaliste, fondatrice du site laruchemedia.com et de la société de production LA RUCHE MEDIA Prod, j'ai une tendresse particulière pour la liberté et l'esprit critique. 

Et puisque la liberté n’est possible que s’il y a accès à l’instruction, il faut du temps, des instants et de la nuance pour accéder à ce savoir.
magnifiercrossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram
Tweetez
Partagez
Partagez