LES JOURNEES DES JEUNES PRODUCTEURS INDEPENDANTS SERONT LE 1er ET 2 JUIN 2016.

Les Journées des Jeunes Producteurs Indépendants se dérouleront le 1er et 2 juin 2016. Que nous réserve cette 6ème éditions ? Quels sont les nouveaux enjeux du 7ème art et de la communication ? Toutes les réponses avec Patience Priso, Responsable du développement et des partenariats de la FJPI.

Rencontre :

Pouvez-vous nous rappeler le principe de la Journée des Jeunes Producteurs indépendants ?

Le concept de la Journée des Jeunes Producteurs indépendants est de mettre en relation de jeunes producteurs talentueux indépendantes avec des décideurs du cinéma, de la fiction et du web, mais également des investisseurs, dans l’objectif de vendre leur projet.

Le concept est né en 2011 de l’expérience de jeune productrice de Laurence Lascary et de Caroline Decroix (experte en communication événementielle) qui ont ainsi  créé ce marché/tremplin permettant des speedmeeting entre producteurs et décideurs du cinéma, de l’audiovisuel et du web.

Quelles seront vos nouveautés ?

Affiche_JJPI_2016

La première – une grande fierté – est notre nouveau parrain Alexandre Michelin – directeur de Spicee, dont le parcours a séduit et inspiré notre fédération et motivé ce choix. Un nouveau lieu : La Maison des sciences de l’Homme qui offre l’opportunité d’étendre l’évènement vers un plus large public, et d’optimiser l’expérience des visiteurs avec divers espaces pour des projections, des tables rondes et master class. Les sessions de marché sont désormais « thématiques » : cinéma, documentaire, fiction TV avec une présence de proposition digitale dans chaque format. Cette nouveauté permet d’optimiser le temps des décideurs et de cibler les rencontres vers les interlocuteurs adéquates. Le JJPI Urban Tour fait sa grande entrée dans les nouveautés ! Le concept : une sélection d’auteurs de nos réseaux rencontrent nos producteurs sur le marché pour des pitch exclusifs. Et pour que tout cela ne soit pas trop formel, une After Party prometteuse : « Tapis rouge à Saint Denis ». Nous avons également une équipe qui s’agrandit et qui contribue à consolider notre fédération et à organiser l’évènement. Le tout est renforcée par l’implication de notre Conseil d’Administration dans l’organisation et de nos membres bénévoles.      Artisans du Film ont signé avec Canal + pour le long métrage Les Filles Du Moyen âge et Laurence Lascary a fini de tourner son 1er long L’ascension en coproduction avec France 2 Cinéma, Mars Film.  

Le manque de moyens, le développement du streaming, des diffuseurs frileux et un secteur en crise gagneraient-ils la niaque des créateurs de fictions ?

photoPatience2016
Patience Priso Déléguée Générale Responsable du développement et des partenariats FJPI

En effet, il y a de la fatigue, de la frustration, de la précarité qui épuisent notre manne de talents français que ce soit en production ou d’autres segments du secteur. Il est dommage que les créateurs de fiction française ce soient d’abord tourné vers les US puis sur les succès européens alors qu’il y a une foison de talents sur le territoire ! J’avoue ne pas comprendre pourquoi on peine à produire de la création originale et qu’on favorise les adaptations (pour des coûts de production) alors que nous avons une génération qui peut faire des créations innovantes et audacieuses de qualité avec des moyens justes et des business models adaptés.

J’encourage les décideurs à venir découvrir une sélection de ses « jeunes » producteurs nationaux dont les projets et savoir-faire répondent à leur recherche de contenus. Lors des JJPI, le 1er et 2 juin, je suis certaine qu’ils y trouveront au moins un projet coup de cœur ! Les jeunes producteurs ont toujours la niaque, ils la préservent en créant de nouveaux business models et leurs espaces, et surtout trouvent plus d’écoute et d’opportunités à l’étranger, ainsi soient ils s’exportent soient ils tournent en direction des plateformes étrangères. Et tant mieux, ça leurs ouvrent des possibilités internationales.

Hélas, la création française ne donne pas assez d’opportunité aux talents « Made in France » dont la qualité et le savoir faire sont pourtant reconnus à l’extérieur de l’hexagone. Il y a des perspectives positives à l’horizon mais il faut être patient et créer des concertations et passerelles avec les acteurs de la production établis et les nouveaux entrants pour créer ensemble l’industrie de demain.

Nos jeunes producteurs sont de véritables mutants et leur profil mute au gré de l’évolution du marché, des business models et d’une compétitivité internationale ! Ainsi nous avons des profils de producteurs « génération digitale » qui arrivent avec une nouvel ADN et intègrent naturellement les innovations dans la narration. La technologie VR, l’arrivée des nouvelles plateformes web (Netflix, Studio +, Spicee) et les nouvelles narrations sont donc de la partie. Par ailleurs, beaucoup des nouveaux producteurs sont déjà tournés vers l’international et développent, se financent et tournent à l’étranger.

Pouvez-vous nous donner quelques exemples de producteurs qui ont vu leur carnet de commandes évoluer grâce aux rencontres de la JJPI ?

L dynamique collectif BKE grâce à leur documentaire En Quête d’identité, a renforcé sa collaboration avec les chaines spécialisées telles que Planète et Plubic Sénat. Nous avons plusieurs producteurs ayant vu leur carnet de commandes et surtout leur réseau augmenter tels que Marie Vangelebeke (Vanglebeke Film) présente dès la 1ère édition et qui signe sa 3ème saison du programme transmedia Citée Orientée avec France Télévisions

Quelles sont vos aides et soutiens ?

Et nous sommes heureux d ‘avoir toujours le soutien renforcé de la Région Ile de France, de la CGTE. Par ailleurs, une de mes principales missions est de fédérer de nouveaux partenaires, ce qui me plait beaucoup car nos valeurs et nos actions répondent à plusieurs problématiques identifiées dans l’entreprenariat culturel. De ce fait, les organismes privés comme publics sont tous des partenaires essentiels pour mener au mieux nos missions.

Pour cette 6ème édition, nous sommes fiers d’avoir en partenaire France Télévisions, partenariat qui annonce une belle collaboration sur le moyen et long terme. Nous avons également obtenu le soutien de la PROCIREP. et du Labex ICCA (Industries Culturelles et Création Artistqiues. Nous avons consolidé avec nos partenaires historiques tels que le Media Club, l’APA, Séries Série, l’APC, CNC, et également avec nos partenaires viviers d’auteurs tels que Maison des scénaristes (avec des actions à Cannes) , Paris Court Devant et le Talents en court spécial FJPI.

Mais aussi, Cinébanlieue/Talents en court, Maison des scénaristes/WeFilmGood et promotion scénario Ecole de la Cité.

Pour s’inscrire : ICI

Site : JJPI

Yasmina Jaafar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *