PAROLES DE FEMMES EN ARABIE SAOUDITE. LA JOURNALISTE CLARENCE RODRIGUEZ LEUR TEND LE MICRO LE 8 DECEMBRE SUR FRANCE 5.

Clarence Rodriguez est journaliste basée en Arabie Saoudite. Elle est l’auteure du livre à succès « Révolution sous le voile » paru en 2015. France 5 diffuse, à 21h45, le 8 décembre, un documentaire : « Arabie Saoudite, Paroles de femmes » inspiré du livre .

Dina, designer et chef de chantier
Dina, Designer et Chef de projet.

Clarence Rodriguez et Bernard Cazedepats ont tenu à mettre en lumière les avancées d’un pays aux traditions tenaces. Dina, la chef de chantier, Banderi, la Princesse ou encore Noura, directrice markéting et stratégies chez Areva nous parlent de ce qu’est ETRE une femme au quotidien en Arabie Saoudite. Noura s’est mariée par amour grâce aux réseaux sociaux. Après des études londoniennes, elle s’est imposée chez Areva et elle ne compte pas s’arrêter là. Bandéri est Princesse. Son rang de prestige lui permet d’être entendue quand elle s’engage corps et âmes contre les violences faites aux femmes. Elle est à l’origine d’une campagne choc qui a occasionné une certaine évolution des mentalités.

Depuis 2007 et suite à 7 ans de combat, une loi est enfin passée : les femmes peuvent porter plainte pour sévisses physiques ou psychiques. Le slogan indiquait : « Certaines choses ne peuvent pas être cachées. Combattons ensemble les violences faites aux femmes« . Une première ! Une avancée majeure dans un pays où la gente féminine est plus qu’oubliée… dénigrée. Elles sont soumises au principe du tutorat. Les hommes sont responsables en tous points de chacun de leurs gestes puisqu’elles sont considérées comme inaptes, irresponsables et vulnérables.

femmes battues arabies

« Je refuse d’être victime ! » annonce Bandéri. Ces femmes ont choisi de ne plus baisser les bras, de ne plus subir. Conduire, faire du sport, multiplier les activités artistiques sont devenus des actes symboliques, un enjeu politique, une identité et une volonté de nuire à des attitudes archaïques et ridicules. Elles éduquent les hommes mais il va falloir du temps, beaucoup de temps même si des avancées semblent palpables. Depuis 2011 et le printemps arabe, les femmes sont acceptées à la Choura, conseil et commission, exclusivement masculine, où sont pensées les lois… Et notons que le 12 décembre 2015, les femmes pourront être candidates pour la première fois aux élections municipales. Le droit de vote, quant à lui, leur avait été accordées par le royaume en 2011.

L’Arabie Saoudite a encore du chemin a parcourir pour que le statut des femmes soient acceptable. Ces femmes courageuses de témoigner à visages découverts font beaucoup. Des pionnières efficaces qui bousculent les codes.

Photo portrait Clarence Rodriguez

Elles ne sont pas si loin de l’Occident et portant Clarence Rodriguez a dû, elle aussi se battre durant des années pour voir aboutir ce documentaire qui n’intéressaient pas les chaînes françaises. France 5 joue son rôle de transmetteur et permet de nous faire cohabiter avec ces femmes beaucoup plus proches que le bout du monde.

Frilosité des diffuseurs ou trop loin de nous pour que cela puisse nous toucher…? Les récents évènements tragiques prouvent que rien n’est jamais trop loin.

« Arabie Saoudite, paroles de femmes », le 8 décembre à 21h45 sur France 5.

Yasmina Jaafar

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *