JOHNNY HALLYDAY L’ICÔNE ! ET POURTANT, JE N’ÉTAIS PAS FAN… ET POURTANT…

06 Déc 2017
JOHNNY HALLYDAY L’ICÔNE ! ET POURTANT, JE N’ÉTAIS PAS FAN... ET POURTANT...

Johnny Hallyday est mort cette nuit. Le 6 décembre 2017 restera ! Ce matin, en France, même ceux qui n’écoutaient pas Johnny aiment Johnny. Ce matin le pays pleure un immense interprète. Un artiste #GrandFrere qui a accompagné les français depuis 1960.

Johnny a posé son style en plein milieu d’une France conservatrice, coincée et qui l’a censuré… parfois. Une France jonchée d’une jeunesse fatiguée de devoir vieillir avant l’heure. Un air de libération et de manifestation gronde. Les élites sont malmenées et l’ORTF, bras armé de L’État, dicte encore pour un temps… la pensée. Johnny a eu la chance de tomber exactement à cette période : il en sera le témoin puis l’emblème. Une transgression figurative : en 1965, il appelle a voter pour Mitterrand contre le Général !

Il est arrivé 24 mois avant les Beatles. Il est le premier artiste français à se produire au Stade de France. Après 1000 titres, 110 millions d’albums vendus, 40 disques d’Or, 50 albums studios, 10 Victoires,  3240 scènes, 30 millions de spectateurs, 36 films et 77 Unes de Paris Match, cet homme s’est montré sans jamais rien dissimuler.
Grande figure de la démesure, de la générosité et de la fête, il a renversé la table en imposant un genre : le Rock ! Il n’a jamais cessé son renouvellement.

ALEXANDRE MICHELIN / SPICEE INNOVE MAIS COMMENT ? RÉPONSE DANS « SIGNATURE »

05 Avr 2017
ALEXANDRE MICHELIN / SPICEE INNOVE MAIS COMMENT ? RÉPONSE DANS "SIGNATURE"

Alexandre Michelin est le DG de Spicee mais il est aussi l’invité de #SIGNATURE. L’émission laruchemedia.com en partenariat avec Supdeprod Paris, propose de mieux comprendre les enjeux de la fabrication de documentaires sur le web. Spicee invente de nouveaux codes. Lesquels ?

Réponse La Ruche Media / Yasmina Jaafar :

Merci à la #team : Patience Priso Magali Bonavia Directrice Iej-Supdeprod Laetitia Linnebank Supdeprod Marie de Brauer Viallet Elsa Karima Jaafar Imala Nita Roc

FRANCOIS-XAVIER DEMAISON : LA TOURNÉE, LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE, LA PRODUCTION TV… ITW COMPLETE

17 Mar 2017
FRANCOIS-XAVIER DEMAISON : LA TOURNÉE, LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE, LA PRODUCTION TV... ITW COMPLETE

François-Xavier Demaison est en tournée et sur laruchemedia.com ! Il présente en France son dernier spectacle « François-Xavier Demaison ». Mais l’artiste est aussi producteur de séries. A la rentrée, François-Xavier Demaison proposera sur M6 un 8×52 sur la crise de la quarantaine. Ici, il nous donne son avis sur la société française, la force de la transmission et l’éducation, comment lutter contre la pensée unique ?…

Habillage et ITW Yasmina Jaafar

RETOUR SUR LA FASHION WEEK : LE SEIN QUI AFFOLE LES RÉSEAUX SOCIAUX

NICKI MINAJ est affolante ! Plus précisément… sa poitrine a donné à voir durant la semaine Fashion à Paris. La toile s’enflamme ! Question : la vulgarité réside-t-elle dans ce voyeurisme moralisateur ou dans le sein lui-même ? Pauline Escande-Gauquié, sémiologue, revient sur LA photo dont tout le monde a parlé.

Décryptage :

Pauline Escande-Gauquié

De la fashion week de mars 2017 à Paris, les réseaux sociaux n’ont retenu qu’une image : celle de la rappeuse Nicki Minaj qui, lors du défile Haider Ackermann, a fait le choix d’une tenue laissant sortir l’un de ses seins, le téton caché par un simple morceau de ruban adhésif noir. Assises à côté d’elle, l’actrice et chanteuse Lou Douillon et la modeuse Caroline de Maigret qui semblent pour le moins gênées par la tenue dénudée de leur voisine. Le symbole flamboyant d’une Amérique provocatrice coincée entre deux oriflammes de l’élégance parisienne. De dos, un femme avec son smartphone, prête à dégainer des photos en rafale. Quel tableau !

NICOLAS BEDOS INSCRIT DÉFINITIVEMENT SON PRÉNOM GRÂCE A « MONSIEUR ET MADAME ADELMAN »

15 Mar 2017
NICOLAS BEDOS INSCRIT DÉFINITIVEMENT SON PRÉNOM GRÂCE A "MONSIEUR ET MADAME ADELMAN"

Nicolas Bedos est à l’affiche de « Monsieur et Madame Adelman« . Mais pas que… L’artiste signe la réalisation de son premier film. Et quel film ! Les critiques et le public sont au rendez-vous.

Une fresque amoureuse sur 45 ans. Une terrible envie de le voir une seconde fois en prenant des notes sur la vie. Une œuvre qui octroie définitivement un Prénom à Nicolas.

Rencontre : 

Comment vous sentez-vous ? 

À la fois comblé par l’accueil merveilleux que la presse et le public réservent à notre film… et un peu hébété ! C’est l’éternel sentiment de vertige et de vide qui nous submerge quand on s’est focalisé 2 ans et demi sur un projet, de la toute première phrase à la dernière interview, et qu’on n’a soudain plus rien à faire du tout ! ​Dès le jour de la sortie, on n’en revient pas de n’avoir plus une seule note de musique à rajouter, une seule image à modifier, c’est fini, on est seul.

Victor est-il en vous depuis longtemps ?