« CAUET A GRANDI ! ». IL ETAIT SUR SCENE HIER. FAUT-IL ALLER VOIR SON NOUVEAU SPECTACLE ? REPONSE :

17 Juin 2016
"CAUET A GRANDI !". IL ETAIT SUR SCENE HIER. FAUT-IL ALLER VOIR SON NOUVEAU SPECTACLE ? REPONSE :

Sébastien Cauet présentait son deuxième One Man hier aux Feux de la Rampe. Il y a quelques mois, alors que nous le rencontrions pour mieux connaître le patron qui se cache derrière l’animateur/humoriste,  nous vous annoncions son retour sur scène. C’est chose faite et nous y étions.

Avis :

« CAUET A GRANDI ! » explore différents thèmes comme la religion, les attentats, le suicide, les rapports parent/enfant, la célébrité…

Cauet a, en effet, pris de la bouteille. Amaigri, flanqué d’un jean et d’une chemise blanche, il apparait à l’aise,  fière et heureux de retrouver son public. Jeune, conquise et quasi amoureuse, la salle connaissait son idole. Nous avions le sentiment de continuer le 19/22h de la radio NRJ. Un after complice.

La scène semble galvaniser l’artiste : il réalise un rêve de môme et accepte de toucher à des sujets sérieux et moins sérieux avec cynisme.

SYLVIA AMICONE – LCI : UNE JOURNALISTE POSITIVE ET CONCERNEE PAR LA SOLIDARITE ET L’ECONOMIE UTILE

15 Juin 2016
SYLVIA AMICONE - LCI : UNE JOURNALISTE POSITIVE ET CONCERNEE PAR LA SOLIDARITE ET L'ECONOMIE UTILE

Sylvia Amicone présente la matinale week-end de LCI ainsi que la chronique « Tous acteurs du changement » qui lui a valu le Prix Reporter D’Espoirs en 2014. A l’aube d’une rentrée inédite pour LCI, nous avons voulu la rencontrer.

« Quel est le concept de votre chronique « Tous acteurs du changement » ?

J’ai voulu mettre en avant les entrepreneurs qui ont un impact sur la société et l’environnement. Ce qui est intéressant c’est le projet et le modèle économique d’une entreprise. Ils doivent être viables et reproductibles. C’est important de dénicher des solutions et détecter l’innovation.

Depuis combien de temps existe ce format sur LCI ?

En septembre 2013, nous avions vendu un projet d’émission mais il est vrai que c’était un peu trop tôt. La société ne s’emparait pas de ces sujets comme aujourd’hui. Donc nous l’avons transformé en chronique. J’allais à la rencontre des gens, je les retrouvais sur leur terrain pour mieux comprendre leurs enjeux. Puis en 2015, j’ai compris qu’il y avait réellement matière à poursuivre et forte du prix Reporter d’Espoirs,

OLIVIER BARDOLLE : « L’AGE D’OR EST UN MYTHE ! »

09 Juin 2016
OLIVIER BARDOLLE : "L'AGE D'OR EST UN MYTHE !"

Olivier Bardolle répond par la négative et avec aisance à la fameuse question : était-ce mieux avant ? « De la joie de vivre par temps hostiles » est un plaidoyer contre toutes les formes d’idées reçues sur notre époque. Une époque qu’il est nécessaire, parfois, de féliciter. Pourquoi ? Nous avons demandé à l’auteur. 

Rencontre :

« De la joie de vivre par temps hostiles » est un état des lieux attestant qu’il ne sert à rien d’être nostalgique. Nous sommes loin de votre ouvrage « Petit traité des vertus réactionnaires ». Qu’est-ce qui vous a motivé en ce sens ?

Être réactionnaire ne signifie pas être cramponné au passé ! Dans « réactionnaire » il y a « réaction », l’idée d’un acte, d’une force en œuvre… Ma motivation ? À force d’entendre des propos bêtifiants sur l’âge d’or des Trente Glorieuses, et d’observer les visages défaits de la jeunesse, je me suis dit qu’un petit euphorisant s’imposait.

Pensez-vous que nous soyons plus pessimistes depuis l’ère Sarkozy et la somme des interdits ?

Non. Les temps, je le répète, ont toujours été hostiles, et le pessimisme accompagne logiquement cette hostilité, c’est une attitude saine, à condition qu’elle soit contrebalancée par l’enthousiasme et l’envie d’agir de certains, même peu nombreux. Nous avons cependant peut-être plus de mal avec la crise, les attentats, le chômage etc. à admettre ce qui va bien aujourd’hui.

MEHDI HARBAOUI : UN PRODUCTEUR QUI SAIT PARLER A LA JEUNESSE. #SALM EST NOTRE COUP DE COEUR DE LA SAISON !

03 Juin 2016
MEHDI HARBAOUI : UN PRODUCTEUR QUI SAIT PARLER A LA JEUNESSE. #SALM EST NOTRE COUP DE COEUR DE LA SAISON !

Léa Salamé, Ali Baddou, Maïténa Biraben ou encore Yann Barthes font les heures chaudes d’un mercato vertigineux. Mais plutôt que de se vautrer dans un énième papier sur ces transferts, La Ruche Média.com a décidé de poser une loupe sur le producteur Méhdi Harbaoui ! La rédaction octroie le « 7 d’Or » au programme novateur de France 4 « Seuls à la maison » (#salm). Nous avons rencontré le créateur pour en savoir plus sur la fabrication de cette émission intelligente. Elle pousse les adultes à regarder entièrement leurs enfants.

SALM est emblématique du virage qu’opère France 4, une chaîne désormais dédiée à la jeunesse. Le pari, au vue des audiences positives, semble remporté.

Conversation :

Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de « Seuls à la maison » ?

J’ai eu le déclic à la naissance de mon enfant. Cela a été un véritable chamboulement, j’ai donc voulu partager mes ressentis et cette expérience de parents avec le plus grand nombre. Restait à trouver le bon sujet. Je crois que nous avons beaucoup de choses à apprendre d’eux. Nous devons les écouter et leur faire confiance. L’éducation est un échange. Il y a eu plusieurs étapes, le programme a maturé et France 4 a été séduit.

Justement, France 4 cherche depuis quelques années à muter en direction des plus jeunes. Était-ce une évidence cette chaîne ou SALM pouvait exister ailleurs sans être noyé ?

LES JOURNEES DES JEUNES PRODUCTEURS INDEPENDANTS SERONT LE 1er ET 2 JUIN 2016.

24 Mai 2016
LES JOURNEES DES JEUNES PRODUCTEURS INDEPENDANTS SERONT LE 1er ET 2 JUIN 2016.

Les Journées des Jeunes Producteurs Indépendants se dérouleront le 1er et 2 juin 2016. Que nous réserve cette 6ème éditions ? Quels sont les nouveaux enjeux du 7ème art et de la communication ? Toutes les réponses avec Patience Priso, Responsable du développement et des partenariats de la FJPI.

Rencontre :

Pouvez-vous nous rappeler le principe de la Journée des Jeunes Producteurs indépendants ?

Le concept de la Journée des Jeunes Producteurs indépendants est de mettre en relation de jeunes producteurs talentueux indépendantes avec des décideurs du cinéma, de la fiction et du web, mais également des investisseurs, dans l’objectif de vendre leur projet.

Le concept est né en 2011 de l’expérience de jeune productrice de Laurence Lascary et de Caroline Decroix (experte en communication événementielle) qui ont ainsi  créé ce marché/tremplin permettant des speedmeeting entre producteurs et décideurs du cinéma, de l’audiovisuel et du web.

Quelles seront vos nouveautés ?