Posts Tagged With 'France 2'

HITLER, LE MYSTÈRE DE SA MORT DÉVOILÉ SUR FRANCE 2 LE 20 MARS

Posted by yasmina in FEATURED, TELEVISION No Comments »
Mar 13, 2018
HITLER, LE MYSTÈRE DE SA MORT DÉVOILÉ SUR FRANCE 2 LE 20 MARS

Hitler et ses restes… examinés en Russie par le scientifique Philippe Charlier. Le 20 mars France 2 apporte de nouveaux éléments quant à sa mort.

par Yasmina Jaafar

Adolf Hitler meurt suicidé et brûlé le 30 avril dans son bunker et enterré à la va-vite dans les jardins de la Chancellerie, à Berlin. Enfin… sur la base des informations que nous parvenons à obtenir. C’est sans compter sur l’humour « étrange » de Staline qui indique l’air de rien à Churchill en pleine conférence de Yalta que… peut être… il serait parti, sauvé, on ne sait comment et qu’il vivrait encore…

EMMANUEL MACRON INTERROGÉ PAR LAURENT DELAHOUSSE : PÉDAGOGIE OU COMMUNICATION ?

Déc 18, 2017
EMMANUEL MACRON INTERROGÉ PAR LAURENT DELAHOUSSE : PÉDAGOGIE OU COMMUNICATION ?

Emmanuel Macron était hier sur France 2. Laurent Delahousse et le service public nous ont offert une itw feutrée. Plus de 40 minutes de déambulation élyséenne au cours de laquelle nous avons pu entendre le Président expliquer, dire, ajuster, communiquer sa politique. Exercice réussi ? L’avis de laruchemedia.com

Par Yasmina Jaafar

Laurent Delahousse lance son sujet comme il lance un numéro d' »Un jour/Un destin« … Le ton doux, la voix basse, des phrases sans verbe, le journaliste méché nous invite à retrouver le Président au cœur de l’Élysée. Au terme de cet entretien, nous nous rendons compte que la forme l’a emporté sur le fond. « Nous n’avons pas appris grand chose et aucune annonce n’a été faite« . Ce sont les principaux reproches que l’on peut lire ici et là dans la presse depuis ce matin.

Seulement, si le service public – qui cherche sans doute une forme de réconciliation avec « notre serviteur » – , souhaitait autre chose… il aurait été plus aisé de choisir un autre intervieweur. Impossible de demander à quelqu’un autre chose que ce qu’il peut nous donner.

LE HARCÈLEMENT SEXUEL, LE VIOL : LE CLASH ANGOT/ROUSSEAU ET HARVEY WEINSTEIN GATE PERMETTENT-ILS DE LIBÉRER LA PAROLE ?

Oct 12, 2017
LE HARCÈLEMENT SEXUEL, LE VIOL : LE CLASH ANGOT/ROUSSEAU ET HARVEY WEINSTEIN GATE PERMETTENT-ILS DE LIBÉRER LA PAROLE ?

Harvey Weinstein est out ! Hollywood ne veut plus de ce puissant producteur aux méthodes honteuses et criminelles. Le clash « Angot /Rousseau » sur le plateau de ONPC fera date et France 2 hier s’est emparé du sujet du harcèlement sexuel au travail dans le cadre d’une soirée spéciale. Tous ces événements juxtaposés vont-ils permettre de libérer la paroles des femmes ? Nous l’espérons.

Le 30 septembre dernier, Laurent Ruquier recevait l’ex-élue EELV, Sandrine Rousseau pour son livre « Parler » (Flammarion). Elle faisait face à l’écrivain, Christine Angot, devenue chroniqueuse depuis la rentrée pour ONPC. Nous nous souviendrons du clash qui a enflammé les réseaux sociaux et les discutions parfois houleuses au bureau… La violence était telle que personne ne pouvait y rester indifférent. Il y a eu le clan de ceux qui ne voulaient pas participer à la curée médiatique contre une femme Christine Angot, face à ceux qui sauvaient Madame Rousseau, à juste titre ! Mais beaucoup s’accordaient pour blâmer la production, le choix étrange du montage, l’inaction et la non contextualisation de l’animateur star. Quoiqu’il en soit, un débat s’est ouvert.

ONPC OU LA SOCIÉTÉ DU BAVARDAGE PAR BERTRAND NAIVIN

Oct 07, 2017
ONPC OU LA SOCIÉTÉ DU BAVARDAGE PAR BERTRAND NAIVIN

Laurent Ruquier devrait s’exprimer ce soir dans ONPC concernant l’échange/polémique qui a agité la semaine. Bertrand Naivin, philosophe des médias et membre du #ClubDeLaRucheMedia, propose une réflexion coup de poing sur les faits. Nous avons affaire selon lui à une société du bavardage.

Explication :

Par Bertrand Naivin

Dans Le trésor des humbles publié en 1896, Maurice Maeterlinck écrit :

« Nous ne parlons qu’aux heures où nous ne vivons pas, dans les moments où nous ne voulons pas apercevoir nos frères et où nous nous sentons à une grande distance de la réalité. Et dès que nous parlons, quelque chose nous prévient que des portes divines se ferment quelque part. (…)L’instinct des vérités surhumaines que nous possédons tous nous avertit qu’il est dangereux de se taire avec quelqu’un que l’on désire ne pas connaître ».

Cette dernière phrase est d’autant plus éclairante si l’on considère cette nuance qui y est faite, soit cet autre que l’on « désire ne pas connaître » et non « que l’on ne désire pas connaître. Cette construction négative dit alors tout de cette peur du silence qui est ô combien la nôtre aujourd’hui. Nous ne souffrons ainsi pas d’un manque de désir de l’autre. Nous nous pétrifions d’un désir de couvrir cet autre de nous-mêmes. Nous souffrons d’une dictature de l’« avis » qui nous empêche de nous taire pour écouter celui de l’autre… Nous sommes ainsi dans une culture de la non-écoute, d’un autre-que-soi que l’on recouvre de notre propre bavardage.

FRANCE 2 ET CETTE FIN DE CAMPAGNE : POURQUOI LA CHAÎNE RENONCE SELON BERTRAND NAIVIN

Avr 20, 2017
FRANCE 2 ET CETTE FIN DE CAMPAGNE : POURQUOI LA CHAÎNE RENONCE SELON BERTRAND NAIVIN

France 2 se dédit et décide d’organiser ce soir une soirée « 15 minutes pour convaincre » avec « les 11 » mais sans débat traditionnel. Le philosophe des médias Bertrand Naivin scrute cette fin de campagne présidentielle pour le Club de la Ruche et laruchemedia.com. Il donne son regard sur ce renoncement.

Explication :

Finalement, France 2 s’est vue contrainte d’abandonner son projet d’organiser ce 20 avril un deuxième débat réunissant les onze candidats à l’élection présidentielle française. Deux raisons principales à cela. La première est le risque que représenterait une telle confrontation si tard dans la campagne. Se plaçant la veille de la « période de réserve » où les candidats n’auront plus le droit de répliquer aux potentielles insinuations, sous-entendus ou « attaques » d’un adversaire inspiré, cette « rencontre » aurait pu nuire à une campagne déjà polluée par une accumulation inédite d’ « affaires » concernant les impétrants à la fonction suprême qui n’en finit pas de perdre chaque jour qui passe de sa superbe ;