LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D’HIVER : UNE RENTRÉE DE TROP ?

Les livres et la rentrée littéraire ont leur importance en France. La rédaction de laruchemedia.com se demande pourquoi tant de livres paraissent en septembre puis janvier. Dounia Tengour, chercheuse à la Sorbonne-Nouvelle et membre du #ClubDeLaRucheMedia nous offre son regard sur cette « habitude » bien française et nous livre son top five des romans à ne pas louper en ce mois de janvier 2018.

Dounia Tengour

En France, la vie littéraire est rythmée par deux saisons. La première, celle d’automne, est la plus connue du grand public. Elle distribue les récompenses. Elle couronne les auteurs. Elle fait parler le tout Paris. Et puis, il y a celle de l’hiver…

La rentrée littéraire de janvier, appelée familièrement « la petite rentrée », ne bénéficie pas de l’engouement des médias, ni de l’agitation que suscite la distribution des prix littéraires comme le Goncourt ou le Renaudot.

Moins attendue, moins exposée, plus calme aussi, la rentrée de janvier ne doit pas être sous-estimée pour autant. Elle réserve souvent des surprises inattendues. Parfois, on découvre même de belles pépites.

Est-ce pour cette raison que certains poids lourds de la littérature préfèrent sortir leur roman à cette période ? On devrait leur poser la question…

Autre question que l’on devrait se poser. La rentrée littéraire fait-elle vendre plus de livres ? À cette question, les spécialistes du livre répondent sans hésitation : « Ils ne se vendent ni mieux ni moins bien que les autres ». Alors, qu’est-ce qui justifie une deuxième rentrée littéraire ? L’hiver serait-il plus propice à la lecture ? Bien sûr, un bon livre au coin de la cheminée avec un bon chocolat chaud ou près du radiateur avec un excellent thé, tandis qu’à l’extérieur, il neige et il vente…

On le sait, les directeurs de maisons d’édition aiment la poésie, ils ont néanmoins le sens des affaires. En France, la littérature ne passe jamais inaperçue. Même confidentielle, la rentrée littéraire de janvier fait au moins une page dans tous les journaux. Elle suscite la curiosité du lecteur et pourquoi pas, son appétit de lecture.

En tout cas, il semble que pour les professionnels de l’édition, cela justifie amplement une seconde rentrée littéraire qui se déroule juste après les fêtes de fin d’année. Entre les auteurs confirmés, ceux qui sont récompensés et les jeunes plumes audacieuses, ne boudons pas notre plaisir.

Parmi les 498 romans proposés pour la rentrée littéraire d’hiver, nous avons sélectionné pour vous cinq sorties incontournables à ne pas manquer en ce début d’année 2018.

Courrez donc vite chez votre libraire !

1 – Pierre Lemaitre avec les « Couleurs de l’incendie » (Ed. Albin Michel)

Suite très attendue d’« Au revoir là-haut » qui avait obtenu le Prix Goncourt en 2013. Un roman historique qui plonge le lecteur dans le Paris de la fin des années 20 avec l’histoire de l’empire financier de la famille Péricourt.

2 – Le retour de Delphine de Vigan, « Les Loyautés » (Ed. JC Lattès)

Pour Delphine de Vigan, « Les loyautés sont […] au centre de nos relations avec les autres ». Avec ce roman, l’auteure nous livre sa réflexion sur le couple, la séparation et l’enfance maltraitée.

3 – Yann Moix, « Korea » (Ed. Grasset) – Parution prévue le 24 janvier 2018

Avec ce livre qui a pour titre « Korea » (qui traite de la Corée du Nord), Yann Moix aborde un sujet d’actualité pour le moins explosif. Un roman qui promet le dépaysement…

4 –  (Ed. Gallimard, Collection blanche) – Parution prévue le 1 février 2018

Un roman qui évoque les heures sombres du Maroc. Un témoignage sur les conditions de détention de plusieurs étudiants emprisonnés pour avoir manifesté pacifiquement au cours du mois de mars 1965.

5 – (Ed. Gallimard, Collection blanche)

Livre posthume du regretté, Jean d’Ormesson. Un roman qui retrace l’Histoire des hommes de la Préhistoire jusqu’aux Temps modernes. Jean d’Ormesson achève sa carrière avec un très beau livre. Il nous manque déjà…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *